Menu
S'identifier
Billet d'humeur

Le clash / le crush : Agents de voyages, désespérément couteau suisse du tourisme !


Publié le : 08.01.2020 I Dernière Mise à jour : 08.01.2020
{ element.images.0.titre }}
Thierry Beaurepère vous souhaite la bonne année... à sa façon ! I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Thierry Beaurepère

Mercredi, c'est permis ! Thierry Beaurepère est de retour pour vous faire part de son humeur du moment. Et cette semaine, après un break pour les fêtes, il vous partage ses voeux de bonne année...

Vingt/vingt ou vin/vin ? Le hasard du calendrier voudrait que 2020 soit l’année de la fête, des cotillons… et de la boisson ! « Une année 20/20 », espère Jean-Pierre Mas, le président des Entreprises du Voyage jamais avare en bons mots, pour entrer dans une nouvelle décennie avec délectation et jubilation. Mais 2020 pourrait aussi être l’année de tous les défis. Les prévisionnistes les plus pessimistes nous annoncent même une crise financière pire qu’en 2008… Pas de panique pour autant, ils nous l’avaient déjà prédit pour 2019 !  

On savait que les agents de voyages étaient les couteaux suisses du tourisme, capables d’être tout aussi bien vendeur qu’expert informatique ou comptable. En 2020, dans un contexte particulièrement anxiogène, ils vont devoir s’improviser également économiste et psychologue, spécialiste en géopolitique et en climatologie, voire conseiller en bobologie. Et tout cela pour un salaire de misère, l’équivalent de la moitié de la retraite d’un conducteur de métro !

On a pensé que notre planète était increvable, indestructible. A l’heure du dérèglement climatique, des incendies au Brésil et en Australie, le voyage est accusé de tous les maux, quand il n’est pas devenu un gros mot. D’Air France à Voyageurs du Monde, d’easyJet à MSC, on compense les émissions de carbone en 2020, faute de pouvoir — pour l’heure — faire plus et mieux. Les agences vont impérativement devoir entrer dans la danse, informer et rassurer, conseiller et orienter, pour éviter que le « tourisme bashing » ne se transforme en « tourisme killing ».

Quel sera le sort de TUI France ?

On a imaginé que le ciel serait sans limite. Les défaillances d’Aigle Azur et XL Airways l’an dernier (et de quelques autres) ont rappelé que faire voler un avion restait un défi. A qui le tour en 2020 ? Alitalia, South African Airways, Norwegian ? Les nuages sombres s’accumulent, au point qu’Assurever (le nouveau nom d’April) propose désormais une assurance pour couvrir le risque de défaillance. Va-t-il falloir qu’un agent de voyage, demain, soit aussi capable d’évaluer le niveau d’endettement d’un transporteur avant de vendre un siège en classe éco ?

On a espéré que l’Iran ou le Liban deviendraient les eldorados du tourisme de cette nouvelle décennie. Et aussi l’Arabie Saoudite pour les plus optimistes, et les moins regardants en matière de droits de l’homme ! Les professionnels salivaient déjà de plaisir devant les trésors de la ville d’Ispahan ou les beautés de l’oasis d’Al Hasa. C’était sans compter sur Donald Trump, aussi fou de la gâchette que John Wayne et Gary Cooper réunis. Aujourd’hui, c’est tout le Moyen-Orient, d’Israël à la Jordanie, qui est – une fois encore – sous les feux de l’actualité. Les agences sont priées de réorganiser les plans de vols, réviser leur géographie et d’aller voir ailleurs…

On a cru que Thomas Cook était immortel, un peu comme Highlander, avant que des fonds de pension gloutons ne lui coupent la tête. Dans les prochaines semaines, c’est le sort de TUI France, toujours pas tranché (!), qui va à son tour agiter le microcosme. Le tourisme français n’en a pas fini avec ses démons et ses plans sociaux… Reste heureusement l’Euro de Football, l’Exposition universelle de Dubaï ou les JO de Tokyo (et même l’Eurovision de la chanson !), pour vibrer et s’enthousiasmer. Et une journée de plus (le 29 février) aussi, année bissextile oblige, pour voyager. Voilà qui remet un peu de baume au cœur. Bonne année 2020 à toutes et à tous…

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format