Menu
S'identifier
Aérien

Tout savoir sur ce que prépare easyJet pour 2020


Publié le : 19.11.2019 I Dernière Mise à jour : 19.11.2019
{ element.images.0.titre }}
Lors de l'exercice 2019, la compagnie a augmenté ses capacités dans l’Hexagone de 12%. I Crédit photo DR

Auteur

  • Thierry Beaurepère

En marge de l’annonce des résultats annuels de la compagnie à Londres, François Bacchetta, directeur pour la France, a fait le point sur les principales nouveautés de l’année prochaine. Et elles sont nombreuses.

1 / Une hausse des capacités comprise entre 3 et 8%

Après avoir ouvert 30 lignes au départ de la France en 2018, puis 36 cette année, easyJet devrait continuer sur sa lancée en 2020. La compagnie annoncera ses nouveautés en décembre mais en a déjà dévoilé plusieurs, comme un Montpellier/Porto. Tout est possible, de l’ouverture de nouvelles lignes au renforcement des vols au départ des 7 bases tricolores, dont la plus récente a été inaugurée à Nantes au printemps.

« Notre part de marché atteint 16% en France, mais peut dépasser 25% dans certains aéroports régionaux où nous sommes leaders, comme Nice ou Bordeaux. Pour autant, nos régions demeurent sous connectées », remarque François Bacchetta, directeur pour la France, qui n’exclut pas d’ouvrir de nouvelles bases.

Et Paris n’est pas oubliée. EasyJet espère récupérer des slots à Orly suite à la faillite d’Aigle Azur pour baser un 7e avion sur la plateforme et développer son offre. En revanche, il n’est pas question d’ouvrir des lignes vers l’Algérie. Lors de l'exercice 2019, la compagnie a augmenté ses capacités dans l’Hexagone de 12%, quand le trafic a progressé de 10%, à 21,8 millions de passagers. 39 avions étaient basés en France cette année (+5 comparé à 2018), pour 294 lignes. Plus globalement, easyJet annonce une hausse des capacités en 2020 pour l’ensemble du réseau européen « dans le bas de la fourchette historique de 3 à 8% par an ».

 

2 / Une compensation totale des émissions de carbone

Le vol Berlin/Vienne opéré ce matin était historique. Pour la première fois, ses émissions de carbone ont été intégralement compensées. Dès aujourd’hui, easyJet va en effet neutraliser 100% des émissions carbone de tous ses vols. En 2020, le coût de la facture avoisinera les 30 M€. Pour chaque tonne de C02 émise, une tonne sera retirée de l’atmosphère, en diminuant les rejets ou en mettant en place des programmes de compensation accrédités par deux normes de vérification (Gold Standard et VSC, pour Verified Carbon Standard), à travers, par exemple, des projets de reforestation en Amérique latine ou le financement de centrales solaires en Inde.

Au-delà, la transition de la flotte vers l’A320 néo moins polluant, mais aussi des mesures concrètes comme le roulage sur les pistes avec un seul moteur, la descente continue des avions lors de l’atterrissage, ou des sièges moins lourds, permettront de réduire les émissions. A plus long terme, easyJet (329 avions) annonce un accord de recherche avec Airbus afin de favoriser le développement d’un avion hybride et électrique. Cet appareil moyen-courrier, d’une capacité d’environ 200 sièges, pourrait voir le jour d’ici 2035 et permettrait de réduire de moitié les émissions, avant un avion totalement électrique espéré pour 2050.

 

3 / Hôtels, tour-opérating… en piste pour la diversification

EasyJet développe désormais des hôtels sous son enseigne (un premier a ouvert à Nice en octobre). La compagnie dispose d’un parc de 39 établissements dans dix pays et annonce 13 ouvertures d’ici fin 2021, dont un à Paris/Roissy.

Parallèlement, le transporteur se repositionne sur le marché du tour-opérating avec sa marque EasyJet Holidays, réactivée avant Noël, qui permet de combiner un vol et un hôtel. Plus de 100 destinations urbaines ou balnéaires, avec un choix de 5 000 hôtels à travers l’Europe, seront proposées aux clients britanniques dans un premier temps. « On peut tout à fait envisager d’élargir cette offre aux voyageurs français », précise François Bacchetta.

En attendant, les passagers de l’Hexagone peuvent bénéficier d’une option coupe-file aux contrôles de sécurité élargie à 9 aéroports. Après Paris (CDG et Orly), Toulouse, Nice, Lyon, Bordeaux et Montpellier, cette option « Fast Track » est désormais proposée à Nantes et Lille. Autre nouveauté : le déploiement à Orly depuis fin octobre du système de correspondances « Worldwide by Easyjet », déjà disponible à Londres, Berlin et Milan.

Il permet aux passagers de la compagnie orange de pouvoir continuer leurs voyages sur des vols long-courriers de Corsair et La Compagnie, avec un seul billet et des correspondances facilitées (dépose des bagages à un « self connect », après récupération à la fin du premier vol). D’autres transporteurs pourraient intégrer ce service, qui pourrait également être proposé à Roissy. Des réflexions sont en cours, avec Emirates et pourquoi pas des low-cost long-courriers comme Norwegian.     
 

----------------------------
Pour son exercice 2019 qui s’est achevé le 30 septembre, easyJet a transporté 96,1 millions de passagers (+8,6%), pour une hausse de capacité de 10,3%. Le taux de remplissage s’inscrit en baisse de 1,4 point, à 91,5%. Le chiffre d’affaires de la compagnie progresse de 8,3%, à 6,38 milliards de livres (7,45 milliards d’euros) mais le bénéfice courant avant impôt a baissé de 26% (427 millions de livres), pénalisé par un début d’année difficile lié aux incertitudes sur le Brexit, un ralentissement global de l’économie et la hausse du carburant.

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format