Menu
S'identifier
Billet d'humeur

Le clash / le crush : Grande loterie du tourisme, à qui le tour ?


Publié le : 11.03.2020 I Dernière Mise à jour : 11.03.2020
{ element.images.0.titre }}
Thierry Beaurepère pointe cette semaine les efforts des pros du tourisme pour garder la tête hors de l'eau... Pas simple ! I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Thierry Beaurepère

Le mercredi, c'est permis ! Thierry Beaurepère est de retour pour vous faire part de son humeur du moment. Et cette semaine, il revient une nouvelle fois sur la crise traversée par les professionnels du tourisme, en pleine épidémie du coronavirus.

Même pas peur ! Lors du workshop organisé par la Californie en début de semaine, on se serrait la main et on s'embrassait, comme un défi au méchant virus, sous le regard d’Américains parfois interloqués. Les Français ne sont pas les Chinois… Vade retro satana, le coronavirus !  En revanche, au moment de se séparer, chacun s’est lancé un « Tiens le choc » compatissant. Car derrière les sourires de façade et les tapes dans le dos, le cœur n’y est plus.

Le tourisme retient son souffle, son fragile équilibre suspendu au macabre décompte quotidien des victimes. A quand le compteur en temps réel, affiché en haut à gauche des écrans des chaînes infos ? Et tant qu’on y est, pourquoi ne pas y ajouter les victimes de la route (9 par jour) et le nombre de personnes terrassées par la grippe (une centaine par jour, au pic de l’épidémie en 2019) ? Avec un petit signal sonore pour chaque nouveau drame, voilà qui composerait un mélodieux requiem…

Comme à chaque crise, les vautours sont de sortie. Le même site Internet de « bons plans », qui me proposait l’an dernier son avis éclairé sur les gilets jaunes puis les grèves de l’hiver, me suggère une fois encore d’interviewer son rédacteur en chef « expert ».  Plusieurs cabinets d’avocats tentent aussi de profiter de l’épidémie pour se faire une place dans les médias. Un peu de pub à bon prix ! C’est oublier que nous avons Emmanuelle Llop, l’avocate de la profession, toujours sur le pont pour accompagner des professionnels qui naviguent à vue.

Le gouvernement français a accordé de maigres aides aux professionnels du tourisme

Les TO annulent leurs circuits au fur et à mesure que les Français deviennent des pestiférés (en Jordanie, au Vietnam, en Israël ou Mongolie…) ; les compagnies aériennes et de croisières repositionnent les avions et les bateaux au rythme des confinements et escales interdites. Hier, la Chine, aujourd’hui l’Italie, et demain ? Avec un nombre de victimes qui s’emballe, on s’inquiète pour l’Espagne. Les cellules de crise sont quotidiennes, la surenchère est de mise : reports sur un an, annulations jusqu’à quelques jours du départ, promotions… La spirale est infernale, le puits semble sans fond. Sauve qui peut…

Plus que jamais, l’avenir d’une partie de la profession est entre les mains des pouvoirs publics. La semaine dernière, je m’étonnais de la discrétion de la Confédération des Acteurs du Tourisme. Hasard du calendrier ? Elle s’est fendue d’un communiqué deux jours plus tard ! Mieux vaut néanmoins compter sur les Entreprises du Voyage et le Seto, présents à la table du ministre de l’Économie le 9 mars, pour obtenir davantage que d’insuffisants reports de charges et aides à la trésorerie. Dans ce contexte anxiogène, la campagne de publicité lancée par les Entreprises du Voyage (jusqu’au 29 mars), avec notamment le parrainage de la météo de France 3, tombe plutôt mal !   

Reste le loto pour se refaire ! Car ce vendredi est un vendredi 13. On pourra jouer, avec beaucoup de cynisme, le 3 (le prix plafonné du flacon de 100 ml de gel hydroalcoolique), le 7 (le recul prévu du nombre de passagers, en pourcentage, dans les aéroports européens en 2020), le 19 (pour Covid-19, bien sûr) ou encore le 25 (les milliards d’euros que l’Europe veut mobiliser pour soutenir l’économie). Quant à la chute du cours de bourse d’Air France-KLM depuis le 1er janvier, elle dépasse les 50% et ne rentre plus dans les cases… Bonne chance !

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format