Menu
S'identifier
Destination

Sri Lanka : les tour-opérateurs très prudents, les autorités trop optimistes


Publié le : 29.04.2019 I Dernière Mise à jour : 29.04.2019
{ element.images.0.titre }}
Le Sri Lanka, qui a accueilli près de 2,5 millions de touristes en 2018, espère doubler le nombre de visiteurs d'ici quatre à cinq ans. I Crédit photo Melinda Nagy - stock.adobe.com

Auteur

  • Brice Lahaye

Une semaine après les attentats au Sri Lanka, les autorités du pays affirment faire leur possible pour retrouver l'ensemble des auteurs des attaques et pour que l'activité touristique reprenne rapidement. Mais les voyagistes français préfèrent rester prudents.

Face à la situation au Sri Lanka, les professionnels du tourisme redoublent de prudence. Le Syndicat des entreprises de tour-opérating (Seto) a annoncé dimanche que les principaux tour-opérateurs français vont annuler les départs à destination du Sri Lanka jusqu'au 16 mai.

Ils proposeront, si nécessaire, des aménagements de programme pour les 300 clients recensés sur place. Dans une note également publiée dimanche, le ministère français des Affaires étrangères a quant à lui appelé les voyageurs à reporter leurs « déplacements de loisir au Sri Lanka jusqu’à nouvel ordre ».

« Pour les voyageurs sur place, restez sur vos lieux de villégiature et rejoignez directement l’aéroport lors du départ programmé. À Colombo, limitez vos déplacements au strict nécessaire. Évitez les abords des lieux de culte et les rassemblements sur l’ensemble du territoire. Faites preuve de vigilance », met en garde le ministère.

Les autorités sri lankaises demeurent optimistes

L'ambassadeur du Sri Lanka en France, M. Buddhi K. Athauda, a toutefois souhaité rassurer les professionnels du secteur et répondre à leurs questions lors d'une conférence organisée ce matin. « Nous pensons pouvoir reprendre le contrôle très vite puisque nous sommes sur une île. Nous aurons une tolérance zéro » envers les auteurs de ces attaques, a-t-il assuré.

Avant d'ajouter : « Nous faisons tout pour que le tourisme reprenne pour la haute saison, cet hiver. » Un enjeu important pour la destination, qui a accueilli près de 2,5 millions de touristes en 2018 et espère doubler le nombre de visiteurs d'ici quatre à cinq ans. Et primordial pour limiter les dégâts liés aux attentats, avec 1,5 milliard de dollars de pertes déjà annoncées pour le tourisme en 2019.

Si la situation s'annonce moins délicate que prévue pour les voyagistes français — peu de clients partant au Sri Lanka en cette période creuse —, ces derniers ont tout de même demandé à recevoir des informations concrètes sur l'évolution de la situation de la part de l'office de tourisme de Colombo. En attendant de nouveaux retours, l'ambassadeur a confirmé la suspension du projet de visa gratuit « jusqu'à ce que la situation revienne à la normale ».

Les attaques qui ont frappé le 21 avril des églises de la minorité chrétienne et des hôtels ont fait 253 morts, selon un dernier bilan. Des attentats terroristes revendiqués par l'organisation Etat islamique (EI), dont certains membres locaux sont encore recherchés par les autorités.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format