Menu
S'identifier
Destination

Sri Lanka : ce que l’on sait 48 heures après les attentats


Publié le : 23.04.2019 I Dernière Mise à jour : 23.04.2019
{ element.images.0.titre }}
Les attentats du dimanche de Pâques ont réveillé les terribles souvenirs de la violence des années noires de la guerre civile, qui a pris fin il y a juste dix ans. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Céline Perronnet

L’île a été victime de 8 attentats revendiqués par l’Etat islamique dans des églises et des hôtels le 21 avril. Le bilan provisoire fait état de plus de 320 morts et 500 blessés. 400 clients de tour-opérateurs français sont actuellement sur place.  

Il était 8h30 dimanche lorsque de puissantes explosions se sont produites dans trois hôtels de luxe du front de mer de la capitale Colombo. Les établissements touchés sont le Shangri-La, le Kingsbury et le Cinnamon, situés à quelques centaines de mètres les uns des autres.
Au Cinnamon, un kamikaze sri-lankais a enclenché sa bombe dans la file de clients venus profiter d'un buffet de Pâques dans un restaurant de l'établissement. Au Shangri-La, le restaurant a lui aussi été ravagé.

En parallèle, des déflagrations ont frappé trois églises catholiques où lesfidèles étaient rassemblés pour célébrer la messe de Pâques, faisant un carnage. Ont été visées la célèbre église Saint-Antoine à Colombo, l'église Saint-Sébastien à Negombo, localité située à une trentaine de kilomètres au nord de la capitale, et une autre église de la ville de Batticaloa, de l'autre côté du Sri Lanka, sur la côte orientale.

Quelques heures plus tard, deux nouvelles explosions sont survenues. L'une a touché un hôtel de Dehiwala, dans la banlieue sud de Colombo. Une autre s'est produite dans une maison d'Orugodawatta, dans la banlieue nord de la capitale, où un kamikaze s'est fait exploser lors d'une opération policière.

On compte donc au total huit explosions et un bilan humain très lourd : plus de 320 morts et 500 blessés. Parmi les personnes tuées figurent au moins 39 étrangers et 45 enfants et adolescents. Aucune victime française ne serait à déplorer.

L'Etat islamique revendique les attentats

Aujourd’hui, en début d’après-midi, le groupe jihadiste État islamique (EI) a revendiqué les attaques suicides. Deux frères sri-lankais musulmans, figurant parmi les kamikazes, ont joué un rôle-clé dans ce déchaînement de violence, au cours duquel un autre attentat suicide a échoué dans un quatrième hôtel de luxe à Colombo, ont révélé mardi des sources proches de l'enquête. Au total, 40 personnes ont déjà été interpellées.

Le Sri Lanka a rendu ce matin un vibrant hommage aux victimes des attentats. L'île est restée silencieuse pendant 3 minutes à 8h30, heure de la première explosion. Le gouvernement a décrété ce jour une journée de deuil national.

Les premiers éléments de l'enquête montrent que ces attentats ont été commis en représailles au récent massacre des mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande (50 morts), a annoncé mardi le vice-ministre sri-lankais de la Défense Ruwan Wijewardene.

Les ambassades étrangères au Sri Lanka ont recommandé à leurs ressortissants d'éviter tout déplacement non impératif. Sur le site « conseils aux voyageurs » du Quai d’Orsay, on peut lire qu’un « couvre-feu a été décrété pour l’ensemble du territoire de 20h à 4h du matin ». Il est par ailleurs demandé aux Français sur place de réduire leurs déplacements, de respecter les consignes des autorités locales et d’être coopératifs lors des contrôles de sécurité.

« Le trafic aéroportuaire est en voie de normalisation. En raison des contrôles de sécurité renforcés, il est recommandé de se rendre à l’aéroport au moins 4h à l’avance et de se munir impérativement de son passeport et de son billet d’avion. Pendant le couvre-feu, seuls les trajets vers l’aéroport sont autorisés pour les touristes dûment munis de leur billet d’avion et passeport », est-il également précisé.

400 clients en voyage à forfait sur place

Hier après-midi, le SETO a publié ses recommandations et indiqué que « les tour-opérateurs ont pu contacter la plupart de leurs clients pour lesquels les programmes ont été réaménagés. Les TO, en étroite coopération avec leurs réceptifs, restent en contact avec leurs clients et continuent de les tenir informés de l'évolution de la situation locale ».

400 clients français seraient sur place. « La consigne que nous donnons à ceux qui ont la possibilité de reporter leur départ est d'attendre un peu, mais comme nous sommes en pleines vacances scolaires de printemps, beaucoup préfèrent se rabattre sur une autre destination en fonction des disponibilités et des budgets » a indiqué René Marc Chikli, président du Seto.

Les clients en voyage à forfait ayant un départ jusqu'au 25 avril inclus ont en effet le choix entre « partir comme initialement prévu sachant qu'il est possible que certaines modifications de programme interviennent », « reporter sans frais leur voyage au Sri Lanka selon le produit initialement réservé » ou encore « reporter sans frais sur une autre destination (selon la programmation du TO) ».

Pour les départs à partir du 26 avril, « le Seto communiquera sur l'évolution de la situation locale au plus tard le jeudi 25 avril 2019 ».

La prudence reste en effet de mise. Une bombe artisanale a été désamorcée dimanche soir près de l'aéroport de Colombo. Une autre a explosé lundi après-midi dans une camionnette garée dans une rue de la capitale durant l'intervention de l'équipe de déminage, sans faire de blessés. 87 détonateurs de bombes ont également été découverts hier dans une gare de bus de Colombo située à mi-chemin des hôtels haut de gamme du front de mer et de l'église Saint-Antoine, les sites des attentats de dimanche.

L'état d'urgence a été décrété à partir de lundi minuit au nom de la « sécurité publique ». Les États-Unis ont, dans leurs conseils aux voyageurs, évoqué la possibilité de nouvelles attaques.

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format