Menu
S'identifier
Billet d'humeur

Le crash / le crush : Au bureau de tabac, j'achète mon Illiko... et mon billet de train !


Publié le : 17.07.2019 I Dernière Mise à jour : 17.07.2019
{ element.images.0.titre }}
Jamais avare en bonnes idées, Guillaume Pépy a dévoilé sa botte secrète pour reprendre l’avantage, la vente du billet de train… en bureau de tabac ! I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Thierry Beaurepère

Le mercredi, c'est permis ! Thierry Beaurepère est de retour pour vous faire part de son humeur du moment. Et cette semaine, il tacle gentiment les sujets "vacances" qui pleuvent dans les médias... dont le nouveau feuilleton de l'été, la file d'attente pour acheter ses billets de train.

Chouette, c’est les vacances ! Et avec elles, le retour des reportages légers à la télé, vus et revus : le succès du « all inclusive » (ça fait tout de même 20 ans !), le boom du tourisme au Portugal (déjà dix ans !) ou encore la fabuleuse épopée du camping à travers les âges. Avec, à chaque fois, des images vécues dans les traces d’une famille (très) moyenne, dont on se demande si elle a bénéficié d’une ristourne pour accepter d’avoir une caméra collée aux tongs pendant une semaine !

Au JT aussi, on rivalise d’imagination… Les voyageurs guettant leur train pour Arcachon ou Perpignan s’affichent en full HD, avachis sur leurs montagnes de bagages, courant sur les quais ou recherchant frénétiquement le doudou que le petit dernier a égaré dans la gare, toujours gentiment aiguillés par des gilets rouges. Mais cette année, la SNCF a ajouté un nouvel ingrédient pour redonner du piment au feuilleton de l’été, la file d’attente !

Alors qu’il fallait jusqu’à encore récemment deux heures pour relier Lyon à Paris, il en faut désormais quatre si l’on ajoute l’attente au guichet pour acheter son billet. Un joli retour à l’époque du Mistral, le train des années 70 qui filait à 160 km/h. Inouï ! Quand le commerce ne jure que par le cross-canal et la complémentarité des canaux de distribution, la SNCF fait le pari du tout digital (on peut même désormais acheter son billet sur Messenger) et ferme des agences à tour de bras.

Et tant pis pour la vieille dame qui n’y comprend rien à Oui.sncf. Après tout, elle a du temps à perdre au (rare) guichet, elle est à la retraite ! Et tant pis pour la famille moyenne (encore elle) qui a trimé toute l’année pour obtenir ses chèques vacances, et se demandent comment elle va pouvoir les dépenser. Déjà que les autoroutes les refusent depuis quelques années !

Et si les agences étaient moins bien rémunérées que les bureaux de tabac ?

Sur Oui.sncf, on vous explique tout : il faut poser une option pour obtenir un numéro de réservation puis filer en gare ou en boutique SNCF (s’il en reste une près de chez vous !) pour se voir délivrer un billet. Bref, comptez une journée de RTT…   
Jamais avare en bonnes idées, Guillaume Pépy a toutefois dévoilé sa botte secrète pour reprendre l’avantage, la vente du billet de train… en bureau de tabac ! A quand le retour du wagon fumeur ?

Aurait-il oublié qu’en France, il y a aussi… des agences de voyages ? Je n’ai rien contre le buraliste — à ne pas confondre avec le « burelier » comme dirait Zézette dans Le Père Noël est une ordure. Mais je m’interroge quant à sa capacité à vendre un billet Lille (deux gares de départ) / Lyon (trois gares d’arrivée) via Paris, entre un paquet de clopes, un verre de rouge et un Illiko ! Le service après-vente de la SNCF est déjà sur les dents…

Alors même que les Entreprises du Voyages (EdV) bataillent avec la SNCF pour signer un nouvel accord de distribution, tentant d’éviter un énième coup de rabot sur le montant des commissions, l’accord avec les buralistes est un joli pied de nez aux agences. A moins qu’en fin négociateur, le président d’EdV Jean-Pierre Mas n’y trouve une occasion unique pour remettre un coup de pression sur le transporteur. Après tout, les agences génèrent plus de 20% des ventes Grandes Lignes de la SNCF. Il serait incongru qu’elles soient moins bien rémunérées qu’un… bureau de tabac !

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format