Menu
S'identifier
Production

Saison hiver : les TO sont contents mais prudents


Publié le : 01.10.2019 I Dernière Mise à jour : 01.10.2019
{ element.images.0.titre }}
L'Egypte poursuit sa remontée cet hiver. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Pascale Filliâtre

Alors que la saison hiver est bien engagée, les voyagistes s’interrogent malgré tout sur les conséquences des défaillances en rafale de Thomas Cook et XL Airways.

Les perspectives de l’hiver sont « très bonnes » même si tout est à nuancer « au vu d’un marché bousculé par les turbulences des dernières semaines ». René-Marc Chikli, président du Syndicat des Entreprises du Tour-Operating (Seto) marquait cet après-midi, en marge de l’IFTM Top Resa, une certaine prudence pour évoquer la saison hiver 2019-2020. Mais sans catastrophisme. « La défaillance de Thomas Cook constitue un choc mais va s’amortir sur la durée », estime-t-il. « Sauf incident de parcours, on devrait avoir d’excellents résultats sur l’hiver. »

Après un été stable et finalement assez satisfaisant, les voyagistes ont en effet attaqué l’hiver sous les meilleures augures. A fin août, les carnets de commandes (représentant environ 20% du résultat escompté) étaient engagés de « façon positive » avec un chiffre d’affaires en hausse de +12,1% associé à une recette unitaire en augmentation de +2,7%. Les prises de commandes de voyages à forfaits s’affichaient à 9,2%.

Le moyen-courrier est très dynamique

Côté long-courrier, le trafic est en forte progression (+7, 9%) avec un très bon redémarrage (+16,4%) des Caraïbes s’appuyant sur la République Dominicaine (+10%), les Antilles françaises (+37%) et Cuba qui retrouve le chemin de la croissance (+5%).

La région Afrique/océan Indien poursuit sa croissance (+6%). Une évolution positive est également constatée pour l’Asie (+7,5%) tandis que l’Amérique de Nord reste encore en retrait (-2%).

Le moyen-courrier est également très dynamique (+18,7% en trafic), la forte croissance se poursuivant dans plusieurs destinations phares du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord : Maroc (+26%), Tunisie (+18%), Égypte (+68%) alors que les Canaries retrouvent un peu d’allant (+4%).

Des incertitudes et des questions

A voir maintenant quel impact auront les défaillances cumulées d’Aigle Azur, XL Airways et Thomas Cook France à la fois sur les intentions de départ des Français et les opérations des tour-opérateurs.

René-Marc Chikli se montre rassurant. « Le dépôt de bilan de Thomas Cook France aura des conséquences. Mais nous sommes confiants. Le portefeuille des TO était déjà bien consolidé avant ces évènements. C’est une bonne nouvelle quand la défaillance d’un acteur fait peser un risque sur le marché. »

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format