Menu
S'identifier
Distribution

Pourquoi Thomas Cook a un avenir en Chine


Publié le : 04.11.2019 I Dernière Mise à jour : 05.11.2019
{ element.images.0.titre }}
Fosun vient de s’emparer de la marque Thomas Cook pour 11 millions de livres, soit 13 millions d’euros. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Céline Perronnet

Le groupe chinois Fosun, propriétaire du Club Med et actionnaire minoritaire de Thomas Cook, a annoncé vendredi l'acquisition de la marque Thomas Cook pour 13 millions d'euros.

Plus d'un mois après la retentissante faillite du voyagiste britannique, la marque Thomas Cook revient sur le devant de la scène. Fosun vient de s’en emparer pour 11 millions de livres, soit 13 millions d’euros.

L’opération porte principalement sur l’acquisition du nom Thomas Cook, d’activités connexes telles que les marques haut de gamme Casa Cook et Cook’s Club, ainsi que sur d’autres droits de propriété intellectuelle tels que les noms de domaine, les applications, les réseaux sociaux et les adresses IP.

Selon le Financial Times, "Deux personnes informées de l'accord ont déclaré que les parts de l'entreprise acquises par Fosun permettraient en fait à la société chinoise de créer une agence de voyages en ligne utilisant la marque Thomas Cook".

Objectif en ligne de mire : utiliser la marque pour vendre des forfaits à des vacanciers chinois, en liaison avec les autres activités touristiques, telles que le Club Med.

Qian Jiannong, président de Fosun Tourism, a en effet déclaré que cette acquisition permettrait au groupe de développer son activité touristique "en s'appuyant sur la notoriété de la marque Thomas Cook et sur la dynamique de croissance du tourisme émetteur chinois".

Vendre les actifs pour rembourser les créanciers

L'entreprise chinoise avait prévu fin août de prendre une participation majoritaire dans l'activité de tour-opérateur de Thomas Cook, mais ce plan de sauvetage n'a pas pu aller à son terme. A court d’argent, le voyagiste était a été liquidé du jour au lendemain le 23 septembre.

Depuis le liquidateur public au Royaume-Uni tente de vendre les actifs pour essayer de rembourser les créanciers. Il a déjà cédé pour 6 millions de livres le réseau d'agences au Royaume-Uni à la chaîne Hays Travel, ce qui devrait permettre de sauver jusqu'à 2 500 emplois sur les 9 000 au total pour le groupe dans le pays.

En France, la décision du tribunal de commerce de Nanterre sur la reprise de Thomas Cook France a été reportée au 19 novembre.

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format