Menu
S'identifier
Production

Les 4 atouts d'Héliades pour cartonner en 2019


Publié le : 19.04.2019 I Dernière Mise à jour : 19.04.2019
{ element.images.0.titre }}
À l’arrivée du Mythic Tour à Corfou (Grèce). Au centre, Jean Brajon, directeur général de Héliades (groupe Marietton Developpement). I Crédit photo A.-C.D.

Auteur

  • Anne-Claire Delorme

Fort de sa diversification, le spécialiste de la Grèce mise sur le package dynamique pour réduire davantage les risques. À l’occasion du Mythic Tour qui réunit 150 agents de voyages à Corfou du 18 au 21 avril, Tour Hebdo fait le point avec le directeur général de Héliades, Jean Brajon.

1/ La diversification des destinations, un axe fort

Quand il est arrivé aux commandes d’Héliades en 2009, alors orienté à 100% sur la Grèce, son directeur général Jean Brajon s’est fixé pour objectif de diversifier les destinations afin de limiter les risques. Pari tenu : la Grèce ne représente plus que 65 à 70% de ses ventes avec 90 000 pax en 2018, le reste se partageant entre le Cap Vert (20 000 pax) et d'autres destinations, l'Italie en tête. Au catalogue, Héliades a également ajouté récemment Madère (avec un club), les Açores, mais aussi le Maroc, Zanzibar et le Sri Lanka à l’automne 2018. Objectif : équilibrer les ventes entre l’été et l’hiver.

2/ Le package dynamique comme relais de croissance

Aujourd’hui, le TO entend limiter un peu plus la prise de risques avec son outil Héliades Flex. « Nous essayons de pousser au maximum le package dynamique afin de développer une production sans nous engager sur les vols », indique Jean Brajon. Parallèlement, le TO a réduit ses stocks aériens d’environ 10% pour 2019, notamment sur la Grèce (qui accuse une légère baisse de moins de 5% cette année) et le Cap Vert. Pour l’instant, le package dynamique représente moins d’un million d’euros sur un chiffre d’affaires de 109 millions d’euros en 2018.« Mais l’ambition est de se développer très rapidement et de doubler ces chiffres chaque année. En 2019, nous allons faire le double », précise le DG du voyagiste. A la fin du mois, le lancement des low costs et des tarifs publics devrait booster les ventes via ce canal, l’idée étant de vendre tous les produits : les 25 clubs dont 17 en Grèce mais aussi les croisières, le "à la carte", etc.

3/ Un voyagiste toujours plus régional

« Sur beaucoup de destinations, nous avons toujours été un TO régional, nous continuons à développer la province qui représente 50% de nos ventes », indique Jean Brajon. Héliades propose des départs sur des vols spéciaux au départ de 20 villes et avec la montée en puissance du package dynamique, « nous allons pouvoir ouvrir plus de villes de départ ».

4/ Une nouvelle vie dans le groupe Marietton Developpement

À part des opérations commerciales, comme des roadshows, menées conjointement avec Voyamar et Solea (les deux autres TO du groupe) et une mise en commun de moyens, l’intégration toute récente dans le groupe Marietton Developpement ne devrait pas se traduire par des synergies d’envergure du moins à court terme. « Chacun garde sa marque », indique Jean Brajon. « Mais cela nous apporte une force de frappe en termes de distribution, nous avons déjà constaté une forte croissance de nos ventes dans les 450 agences Havas. » Sur le référencement Gold Selectour, en revanche, le DG d’Héliades est plus circonspect. « Il ne date que de janvier, il est un peu tôt pour en faire le bilan. »

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format