Menu
S'identifier
Destination

Montagne : tout savoir des tendances de l’hiver 2019/2020


Publié le : 08.11.2019 I Dernière Mise à jour : 08.11.2019
{ element.images.0.titre }}
Les stations de montagne bénéficient actuellement d'un très bon enneigement. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Thierry Beaurepère

A quelques jours de l’ouverture des premières pistes, les stations se mettent en ordre de bataille. Focus sur les nouveautés de la saison en 4 points-clés…

La course aux nouvelles glisses

Les 350 stations françaises parient sur les nouvelles glisses (même si 73% des clients pratiquent le ski alpin durant leur séjour). Objectif : attirer une nouvelle clientèle (seulement 13% des Français sont skieurs) qui aspire à sortir des pistes balisées. Jadis ringarde, la luge est désormais dans l’air du temps. La descente sur des pistes aménagées se fait sur des luges ou des bouées, se partagent aussi avec le snake-gliss, une « chenille » composée de plusieurs luges. Les plus intrépides s’essaient au speed riding (le skieur est tracté par une voile). Le fatbike (VTT sur neige équipé de gros pneus) et le snowcoot, une trottinette à mi-chemin entre le vélo et le snowboard, sont également forts en adrénaline. On peut leur préférer des expériences plus douces. Le biathlon s’émancipe (avec des carabines laser sans danger) et le ski de randonnée, au plus près de la nature, prend ses marques. Après les balades en chien de traîneau et les randonnées en raquette, le ski-joëring (tracté par un cheval) s’inscrit dans la tendance écolo.  

Des hébergements au sommet

L’offre française compte 6,8 millions de lits, dont 42% dans les Alpes. L’heure est au développement de l’hôtellerie de montagne et à la montée en gamme. Cet hiver, le Club Med poursuit sa course au sommet. Après Samöens et Les Arcs, la marque aux tridents ouvre un resort rénové à l’Alpe d’Huez (441 chambres). Dans les tuyaux : La Rosière (en 2020), Tignes, Valloire ou Avoriaz. Pierre & Vacances s’invite à Méribel avec l’Hévana, CGH ouvre à Vars, MGM à Peisey Vallandry, Auron et Tignes, Village Montana installe le Chalet Izia (51 appartements 5*) à Val d’Isère. Du côté des hôtels 4/5*, citons les nouveaux Airelles Val d’Isère – Mademoiselle (avec un spa Guerlain), le Coucou à Méribel, quand les Grandes Rousses de l’Alpe d’Huez pousse les murs. L’heure est aussi aux hébergements alternatifs, chalets et granges rénovées (Deep Nature aux Houches, Toî du Monde au Val d’Arly), igloos (dans les nouveaux villages de Val Thorens, La Rosière et Orcières Merlette), bulles transparentes et cabanes dans les arbres. A noter un nouvel hébergement immersif (Alpin Cocoon) aux Orres, à savoir des dômes intégrés à la nature avec larges baies transparentes.

L’après-ski fait sa trace

Les trois-quarts des hôtels et résidences haut de gamme sont désormais équipés de spas. Les stations investissent parallèlement dans des centres thermo-ludiques. Des Menuires à Tignes en passant par Avoriaz ou Courchevel et son centre Aquamotion, on barbote en contemplant les montagnes. Voire on s'intitie à la glisse aquatique. En particulier, au surf. Nouvelle tendance : le développement d’expériences, comme aux Contamines-Montjoie qui combine ski et sophrologie ou aux Arcs et organise des ateliers bien-être sur le domaine skiable (yoga, méditation, randonnées raquettes inspirantes…). De quoi ouvrir l’appétit ! Rien que dans les Alpes du Nord, on compte une trentaine de restaurants étoilés, pour des expériences culinaires loin de la tartiflette… L’heure est désormais aux bières de montagne et brasseries artisanales avec, en nouveautés, une brasserie à Praz-de-Lys Sommand et un bar à bière à La Plagne. A partager en station ou dans des lieux festifs, comme Le Folie Douce qui s’installe cet hiver aux Arcs 1800.

La saison glisse jusqu’au printemps

Piloté par France Montagnes depuis plusieurs années, le « Printemps du ski » vise à faire du printemps une « vraie saison » et non plus une fin de saison. Avantage de la période : une neige adaptée aux débutants car plus douce et moins rapide, des journées plus longues pour profiter de la montagne ou de l’après-ski, moins de monde sur les pistes, du soleil pour skier plus léger et déjeuner en terrasse sans greloter. Enfin, les prix se font plus doux, un argument décisif ! L’opération démarre dès le 20 mars et ne s’achève qu’au mois de mai dans les stations d’altitude. Cette année, pour doper la fréquentation, 23 stations innovent en offrant un pack adulte de 3 à 6 jours (forfait remontées mécaniques, cours de ski et location du matériel) pour tout achat d’un pack skieur (enfant ou adulte).

-----------

Des chiffres en pente douce

Pour la saison hiver 2018/2019, plombée par un enneigement insuffisant en début de saison et par les gilets jaunes, le nombre de journées-skieur en France a reculé de 1%, à 53,4 millions, selon Domaines Skiables de France. Leader mondial en 2014, l’Hexagone n’est plus que sur la troisième marche du podium, dépassé par les Etats-Unis (59 millions de journées skieur, +11%) et l’Autriche (54,1 millions, -1%). La part de la clientèle étrangère atteint 28%. Le budget moyen serait de 73 € par personne et par jour en hiver (toutes dépenses incluses, y compris le transport), pour une famille de 4 personnes et un séjour de 5/6 nuits. Pour cet hiver, les professionnels se veulent optimistes. Selon l’Observatoire national des stations de montagne, les tendances de réservation sont encourageantes, dopées par les premières neiges. Le taux d’occupation prévisionnel pour la saison 2019/2020 progresse de 1,9 point. La semaine du Nouvel An se démarque, avec un taux d’occupation prévisionnel de 67% (+ 9 points).

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format