Menu
S'identifier
Réceptif

Les vacances de Noël font (presque) le plein à la montagne


Publié le : 04.01.2019 I Dernière Mise à jour : 04.01.2019
{ element.images.0.titre }}
Les taux d'occupation ont dépassé les 80% à la montagne pendant les deux semaines de vacances. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Céline Perronnet

Les premiers bilans sont satisfaisants mais montrent également des disparités selon les massifs.

Alors que les vacances de Noël se poursuivent à la montagne jusqu’à dimanche, l’Association nationale des maires des stations de montagne dévoile les premiers résultats pour la période avant que les données consolidées et les perspectives pour la suite de la saison soient présentées par l’Observatoire National des Stations de Montagne ANMSM – Atout France d’ici mi-janvier.

Pour la semaine de Noël, les taux d’occupation ont atteint en moyenne 81%, soit une augmentation de 3,5% en comparaison à l’année précédente. Un écart qui se creuse pour la semaine du Nouvel an qui a connu des taux d’occupation moyens de 85%, en hausse de 14% par rapport à 2017.

Des bonnes performances confirmées par Locatour qui enregistrait mi-décembre une progression globale de +29,9 % de son volume d’affaires pour la saison hivernale par rapport à l’an dernier.

Un manque de neige dans les Pyrénées

Dans le détail, on note cependant des situations variées selon les massifs et les types d’hébergement. Les résidences de tourisme dans les stations des Alpes du Nord ont ainsi enregistré, pour la semaine de Noël, des taux d’occupation de près de 90%, au-dessus des résultats de la semaine du Nouvel an (86%). 

Dans les stations sud alpines, la semaine du Nouvel an affichait des taux d’occupation de près de 79% en moyenne pour l’ensemble des hébergements locatifs, soit une hausse de 19%.

Le phénomène est inverse dans les Pyrénées. L’hébergement locatif (incluant la fréquentation par les propriétaires) via les agences immobilières a connu un pic pour la semaine du Nouvel an avec des taux d’occupation de 94%, soit une augmentation de 24,5%, alors que les résultats de la semaine de Noël ont été, faute de neige, légèrement moins performants que l’an passé (85% de taux d’occupation). 

Vers un renouvellement de l’offre

Le 31 décembre, seules 13 stations, sur la trentaine que comptent les Pyrénées françaises, avaient partiellement ouvert leurs domaines aux skieurs. 

Un manque d’enneigement qui peut entraîner des difficultés financières pour certaines stations. Pour y remédier, elles sont parfois contraintes de s'unir afin de mutualiser les coûts, effectuer les investissements nécessaires à leur survie et ainsi conquérir de nouvelles parts de marché.

Dernier exemple en date avec les fiançailles entre les stations de Cauterets et de Luz Ardiden (Hautes-Pyrénées), officialisées le 6 décembre par un arrêté de création d'un syndicat intercommunal à vocation multiple (SIVOM). 

Dès l'hiver 2019-2020, les deux stations voisines fonctionneront sous la même bannière, avec en point d'orgue la création d'une télécabine reliant les deux domaines à l'horizon 2024, pour une montant évalué à 20 millions d'euros.

De nouveaux concepts d’hébergements voient également le jour pour renouveler la clientèle. La première auberge de jeunesse du massif des Pyrénées a été inaugurée le 19 décembre à Piau-Engaly pour répondre au manque d'hébergement bon marché.

D'une capacité de 290 lits, répartis en dortoirs de 8 ou 10 personnes, cabines de 2 à 4 places et chambres doubles, elle a été aménagée dans un ancien centre de vacances et propose des tarifs à partir de 16 euros la nuit.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format