Menu
S'identifier
Voyages d'affaires

CWT France : la grève illimitée démarre aujourd'hui


Publié le : 18.01.2019 I Dernière Mise à jour : 18.01.2019
{ element.images.0.titre }}
La délégation Snepat-FO appelle à une grève illimitée à partir du 18 janvier après-midi. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Manon Gayet

Le syndicat FO menaçait la direction d'une grève depuis le 10 janvier dernier. N'ayant rien obtenu, il appelle à une grève illimitée à partir de cet après-midi.

La direction de Carlson Wagonlit Travel (CWT) France avait jusqu'à aujourd'hui pour répondre favorablement aux revendications des syndicats. "Nous avons eu des échanges suite à notre premier tract [le 10 janvier dernier, NDLR] mais à l'augmentation des salaires, on nous a dit "non" ; à la prime de fin d'année, on nous a dit "on verra plus tard", s'agace un représentant Snepat-FO, contacté par la rédaction de Tour Hebdo.

Le syndicat FO appelle donc à une "grève illimitée" depuis 14h cet après-midi. "Cette grève s'apparente à une grève perlée puisque les salariés peuvent se mettre en grève pour quelques heures, quand ils le veulent", précise-t-il. Une grève qui sera suivie, selon le syndicaliste, car la situation est "très compliquée sur les sites en province. Les salariés gagnent le Smic ou un tout petit plus, certains n'ont pas été augmenté depuis 4, 5 ou 6 ans." Et d'ajouter : "Cette politique salariale est ridicule."

Une augmentation des salaires et une prime exceptionnelle

La délégation Snepat-FO réclame une hausse générale des salaires de 5% ainsi que le versement d'une prime exceptionnelle de fin d'année (différée) d'un montant de 500€, comme proposé fin 2018 par le président Macron suite au mouvement des "gilets jaunes". 

"En 2018, ils n'ont pas eu le choix que de ré-embaucher un service paie pour la France, et de remettre en ordre le service RH. Mais les postes de directeurs de marché sont supprimés et nos cadres supérieurs en réfèrent donc au niveau européen ou au siège américain. Ils n'ont plus de marge de manoeuvre", assure ce représentant du personnel. Grâce à cette grève, la délégation espère toutefois que "2019 sera l’année du pouvoir d’achat et de la reconquête sociale chez CWT France".

Sollicité par la rédaction, "la direction de CWT ne souhaite pas faire de commentaire particulier à ce stade", selon un porte-parole du groupe.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format