Menu
S'identifier
Aérien

Le Boeing 737 MAX prêt à reprendre son envol ?


Publié le : 28.09.2020 I Dernière Mise à jour : 28.09.2020
{ element.images.0.titre }}
Une fois que l'autorité européenne aura donné son feu vert technique, probablement "courant novembre", la reprise des vols dépendra "de chacune des compagnies aériennes, de chacun des Etats". I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Céline Perronnet (avec AFP)

Les régulateurs européen et américain ont apporté des signaux positifs sur le retour prochain dans le ciel du Boeing 737 MAX, qui pourrait revoler en Europe d'ici la fin de l'année. L'avion doit obtenir le feu vert de diverses autorités dans le monde.

Cloué au sol depuis mars 2019 après deux accidents ayant fait 346 morts, le Boeing 737 MAX s’apprêterait à faire son retour dans les airs. "Pour la première fois depuis un an et demi, je peux dire qu'on voit la fin des travaux sur le MAX et on commence à regarder comment pouvoir remettre en service le MAX d'ici la fin de l'année", a déclaré vendredi Patrick Ky, le patron de l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA).

Une série de vols de certification a été effectuée fin juin par l'agence américaine de l'aviation, la FAA, puis plus récemment par les autorités canadienne et européenne.

Ces vols "se sont bien passés", a souligné Patrick Ky au cours d'une conférence de presse à distance organisée par l'Association des journalistes professionnels de l'aéronautique et de l'espace (AJPAE). Plusieurs étapes restent encore à franchir avant que les autorités aériennes n'accordent leur autorisation, notamment sur la formation des pilotes.

Un retour plus long en Chine   

L'administrateur de la FAA, Steve Dickson, doit se rendre à Seattle cette semaine pour effectuer lui-même la formation sur simulateur jugée récemment par un Comité d'évaluation des opérations réunissant les autorités de l'aviation civile de plusieurs pays (JOEB) près de Londres.

Il embarquera ensuite à bord d'un vol d'évaluation où il prendra personnellement les commandes d'un Boeing 737 MAX, normalement le 30 septembre, a indiqué vendredi la FAA.

Une fois que l'autorité européenne aura donné son feu vert technique, probablement "courant novembre", la reprise des vols dépendra "de chacune des compagnies aériennes, de chacun des Etats", a souligné Patrick Ky.

La certification du 737 MAX en Chine, premier pays à l'avoir cloué au sol en mars 2019, prendra "certainement un peu plus de temps", l'autorité de régulation, selon lui, n'étant "pas encore à envisager des tests en vol".

Une plainte déposée

La probable remise en service du 737 MAX intervient alors que des actionnaires de Boeing ont déposé une plainte accusant les membres du conseil d'administration, dont l'actuel patron David Calhoun et son prédécesseur Dennis Muilenburg, et d'autres dirigeants, de ne pas avoir pris toutes les mesures nécessaires pour empêcher la crise du 737 MAX fragilisant l'avionneur depuis plus d'un an. La plainte, consultée vendredi par l'AFP, a été déposée en juin devant un tribunal du Delaware avant d'être actualisée en septembre.

Les plaignants reprochent aux membres du conseil, instance censée superviser la direction, de ne pas avoir mis en place des outils permettant d'évaluer et de contrôler la sécurité du 737 MAX avant les deux accidents mortels. Ils évoquent par exemple l'absence d'un comité dédié à la sécurité ou d'un système de lanceur d'alerte.

Les membres du conseil d'administration n'ont, dénonce la plainte, "aucune excuse" pour ne pas s'être assurés de la sécurité de l'appareil, surtout dans la mesure où ils ont été, à plusieurs reprises, alertés de problèmes sur la conception, la fabrication et la commercialisation d'autres avions de la compagnie.

Les plaignants demandent en conséquence que les membres du conseil et les dirigeants montrés du doigt remboursent à Boeing les pertes financières générées par leur manque de supervision ainsi que toutes les rémunérations reçues dans le cadre de leurs fonctions.

Ces accusations sont fermement contestées par Boeing, qui va s'employer à faire rejeter la plainte d'ici à la fin de l'année.

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format