Menu
S'identifier
Aérien

L'avion électrique, un fantasme bientôt réalité ?


Publié le : 26.06.2019 I Dernière Mise à jour : 26.06.2019
{ element.images.0.titre }}
En collaboration avec la start-up américaine Wright Electric, Easyjet espère pouvoir proposer un appareil capable de transporter 150 passagers d'ici 2030, pour des vols entre Londres et Paris ou Amsterdam. I Crédit photo DR

Auteur

  • Brice Lahaye

Les compagnies aériennes Easyjet ou Cape Air prévoient déjà des vols à bord d'avions électriques dans les années à venir. Utopiste, vous avez dit ? Et si la fiction rattrapait déjà la réalité...

Du 17 au 23 juin, se tenait le Salon aéronautique du Bourget. L'occasion pour les professionnels du tourisme de découvrir l'avion du futur, plus respectueux de l'environnement, et qui deviendra peut-être un jour tout électrique. S'il n'est pas pour demain, les compagnies s'y intéressent pourtant de très près et quelques-unes d'entre elles annoncent déjà des vols dans les années à venir.  

C'est le cas de la compagnie aérienne américaine Cape Air, qui pourrait être la première à faire voler ses passagers à bord d'un avion tout électrique. Le transporteur a en effet passé commande auprès de la start-up israélienne Eviation, qui vient de dévoiler son premier appareil à propulsion 100 % électrique. Baptisé « Alice », l'avion est d'une capacité de neuf places et d'une autonomie de 1 000 km. Ne manque plus que la certification, qui permettra sa mise en service d'ici 2021-2022, selon le PDG d'Eviation Aircraft, Omer Bar Yohay, interrogé par nos confrères de France 24.  

D'ici 2030 pour Easyjet ?

Easyjet a elle aussi décidé de miser sur l'électrique. En collaboration avec la start-up américaine Wright Electric, la compagnie aérienne britannique espère pouvoir proposer un appareil capable de transporter 150 passagers d'ici 2030, pour des vols entre Londres et Paris ou Amsterdam. En attendant, un autre brevet pour un appareil de 50 places a déjà été déposé par la start-up. Mais celui-ci sera plus probablement hybride, selon Le Figaro.

D'ici là, de nombreux constructeurs s'intéressent, eux aussi, aux modèles hybrides. C'est le cas notamment d'Airbus qui, à l'occasion du salon du Bourget, a annoncé travailler en collaboration avec Safran et Daher pour la réalisation d'un avion à propulsion hybride baptisé EcoPulse. Avec un premier vol prévu pour 2022. Le constructeur Boeing avait de son côté déjà annoncé, il y a quelques mois, soutenir la start-up américaine Zunum Aero, qui travaille également sur des modèles hybrides, dont le ZA10, un appareil de 12 sièges. Son premier vol d'essai aura lieu en 2020.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format