Menu
S'identifier
Billet d'humeur

Le clash / le crush : Le salon du Bourget, le salon de tous les excès ?


Publié le : 19.06.2019 I Dernière Mise à jour : 19.06.2019
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo

Auteur

  • Thierry Beaurepère

Mercredi, c'est permis ! Thierry Beaurepère est de retour pour vous faire part de son humeur du moment. Et cette semaine, c'est le salon du Bourget qui fait décoller sa colère... Mais où les bonnes intentions environnementales sont-elles passées ?

Alors que l’on demande aux Franciliens d’avoir la pédale douce et de pratiquer le co-voiturage pour réduire les polluants dans notre beau ciel tout gris, dans les airs, les avions volent… à vide ! Depuis lundi, les habitants de la Seine-Saint-Denis et du Val-d'Oise doivent supporter le bruit et la pollution (je vous passe les odeurs, autrefois si chères à Jacques Chirac) de nos plus beaux aéronefs exposés au Salon international de l'aéronautique et de l'espace, dit salon du Bourget, 53ème du nom.

Les 300 000 visiteurs attendus pourraient se contenter d’admirer au sol les 150 appareils exposés, d’approcher les moteurs, de tester les fauteuils, et même de prendre virtuellement les commandes… Après tout, chacun sait qu’un avion (à l’exception peut-être du B787 MAX !) sait voler. Pour autant, depuis trois jours, les avions enchaînent les ronds dans le ciel et multiplient les virages serrés, pas vraiment économiques en termes de carburant mais tellement photogéniques.

Et je vous passe les vrilles et les piqués de nos avions de chasse, dont la discrétion sonore est légendaire ! Quand il y a du business dans l’air, quand quelques compagnies sont prêtes à signer des chèques de plusieurs milliards de dollars, les beaux discours sur le développement durable sont remisés au placard…

Boeing se retrouve (encore) sous les projecteurs

Pour faire passer la pilule, alors que le nombre d’avions dans le ciel devrait doubler d’ici 20 ans avec 50 000 appareils (gare aux embouteillages), on nous promet les premiers engins hybrides pour 2023, et les premiers (petits) aéronefs électriques pour 2030, capables de voler 500 kilomètres. Est-ce bien raisonnable, quand le train parcourt la distance en 1h30 ? En attendant, dans les laboratoires de Toulouse et Seattle, on travaille sur des matériaux plus légers, des carlingues en algue ou même en toile d’araignée… Les ingénieurs millenials auraient-ils été élevés aux Avengers ?

Le salon du Bourget marque aussi une nouvelle phase dans la guerre — pas très fratricide ! — que se livrent Boeing et Airbus depuis 50 ans. Et les premières surprises n’ont pas tardé avec une méga-commande de 200 Boeing 737 MAX par IAG (British Airways, Iberia...). Une commande audacieuse, alors que l’avion est cloué au sol après les deux accidents qui ont causé la mort de 356 passagers ; alors que les appareils continuent à sortir des usines et s’entassent sur des parkings à faire pâlir Carrefour et Auchan réunis. Les mauvaises langues estiment qu’IAG a dû bénéficier d’une (très) grosse ristourne…

D’autant que Boeing retarde mois après mois la date de remise en service, ce qui n’est guère rassurant. Le constructeur espère maintenant une reprise des vols pour fin 2019. Et quand bien même ! L’avion demeure un moyen de transport anxiogène et beaucoup de passagers risquent de ne plus vouloir embarquer. A moins de changer le nom du 737 MAX, une option désormais évoquée à mi-mot. Et si on en terminait avec les chiffres, d’autant que du 717 au 787, les possibilités sont presque épuisées ? A la place, je suggère le phénix (parce qu’il qui renaît de ses cendres), le colibri (qui vole plus vite qu’un avion de chasse) ou le faucon du ciel… parce qu’il vole en piqué !

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format