Menu
S'identifier
Aérien

Boeing suspend (enfin) la production du 737 MAX


Publié le : 17.12.2019 I Dernière Mise à jour : 17.12.2019
{ element.images.0.titre }}
Boeing n'a pas indiqué combien de temps pourrait durer l'arrêt de la production. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Céline Perronnet (avec AFP)

Le constructeur aéronautique vient de se résoudre à suspendre, à partir de janvier, la production de son avion cloué au sol depuis mars dernier après deux accidents qui ont fait 346 morts.

Boeing vient enfin de prendre la décision de suspendre la production du 737 MAX à compter du mois de janvier. Depuis avril, et l’immobilisation de l’ensemble de la flotte, le constructeur produisait encore 42 exemplaires chaque mois contre 52 en rythme de croisière. Résultat : après plus de neuf mois d’immobilisation, près de 500 B737 MAX s’entassent sur les parkings autour des usines de Boeing. Sans compter les 300 déjà livrés aux compagnies et alors qu’aucune date de remise en service de l’appareil n’a été avancée.

"A la suite d’une évaluation continue, nous avons décidé de donner la priorité à la livraison des avions stockés et de suspendre temporairement la production du programme 737 à partir du mois prochain", a justifié Boeing dans un communiqué.

12 000 salariés concernés

Boeing, qui n'a pas indiqué combien de temps pourrait durer cet arrêt de la production, a précisé qu'il dévoilerait son impact financier à l'occasion de la publication de ses résultats annuels, fin janvier. En outre, il assure qu'à ce stade, il ne prévoit pas de suppressions d'emplois alors que 12 000 personnes travaillent sur la production du Boeing 737 MAX à Renton, en banlieue de Seattle.

Cette décision, prise au cours d'un conseil d'administration lundi, est motivée par un certain nombre de facteurs, a en outre expliqué l'avionneur, notamment l'incertitude concernant le calendrier et les conditions de remise en service de l'appareil ainsi que les approbations relatives à la formation des pilotes à l'échelle mondiale.   

"La remise en service du 737 MAX en toute sécurité est notre priorité absolue", a par ailleurs souligné l'avionneur. De son côté, le régulateur américain, la FAA, martèle qu'il ne donnera pas son assentiment avant d'être assuré que les correctifs apportés à l'appareil assurent une sécurité maximale.

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format