Menu
S'identifier
Aérien

Après trois mois sans trafic, Orly va rouvrir demain


Publié le : 25.06.2020 I Dernière Mise à jour : 26.06.2020
{ element.images.0.titre }}
L'aéroport d'Orly rouvrira demain après 3 mois d'interruption de trafic. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Céline Perronnet (avec AFP)

L’ aéroport du sud de Paris va sortir le 26 juin de près de trois mois de sommeil forcé, signe d'un lent redémarrage du trafic aérien après une paralysie quasi-totale à cause de la pandémie de Covid-19.

Orly entre de nouveau en piste. A partir du 26 juin, quelque 25 destinations seront desservies au départ du second aéroport parisien avec environ 70 décollages et atterrissages par jour (contre 600 en moyenne en temps normal) vers les Antilles, La Réunion, l'Italie, l'Espagne, le Portugal, l'Islande, la Croatie, la Guyane ou encore la Corse ou Rodez, des lignes d'obligations de service public (OSP).

Environ 8 000 passagers sont attendus demain (soit moins de 10% du trafic habituel de 90 000 passagers en moyenne par jour) sur l'aéroport centenaire, fermé aux vols commerciaux depuis le 1er avril.

Le trafic évoluera progressivement à partir du début juillet en fonction notamment de l'ouverture ou non des frontières par le Maroc, la Tunisie (qui devrait les rouvrir le 27 juin) et l'Algérie. Pour s'adapter à un ciel encore très incertain, la réouverture de l’aéroport sera donc partielle avec d'abord le redémarrage d'Orly 3, puis progressivement d'Orly 4, 1 et 2.

"On a une crise qui est extrêmement brutale et qui est longue et surtout on se prépare à un redémarrage qui va être un peu lent, pour ne pas dire extrêmement lent", indique Alain Battisti, le président de la Fédération nationale de l'aviation marchande (Fnam).

Un protocole sanitaire strict

Sur le plan de la sécurité sanitaire, plus de 7 000 affiches et autocollants pour marquer la distanciation physique ont été apposés dans l'aéroport par son gestionnaire ADP ainsi que 150 distributeurs de gel et 137plexiglas installés sur tous les comptoirs d'accueil, banques d'enregistrement et d'embarquement. Une caméra thermique a également été installée à l'arrivée pour prendre la température des voyageurs et détecter d'éventuels cas de contamination par le
coronavirus.

En 2019, Orly a accueilli 31,9 millions de passagers essentiellement sur des vols dits de "point à point", de Paris vers la province, la Corse, l'Outre-mer ou encore l'Europe du Sud et le bassin méditerranéen.

Les principales compagnies présentes à l'aéroport étaient Air France (29,6% du trafic), Transavia (17,5%), easyJet (9,2 %), Vueling (8,8%) et Air Caraïbes (4,1%). 40% du trafic était porté par les compagnies low-cost.

Pas d’avion Air France avant fin août

Les compagnies Air Caraïbes et French bee ont annoncé la reprise de leurs vols commerciaux long-courriers vers et depuis Paris-Orly dès le premier jour de réouverture de l’aéroport. Les deux compagnies desserviront, dans un premier temps, leurs destinations "Cœur de réseau" : les Antilles (Guadeloupe et Martinique), La Guyane et La Réunion.  

EasyJet annonce, pour sa part, la desserte de 18 destinations au départ de Paris-Orly au mois de juillet (Nice, Toulouse, Dubrovnik, Faro, Rome, Mykonos, Athènes, Rhodes, Palerme, Split, Venise, Milan, Cagliari, Brindisi, Naples, Olbia, Pise, Berlin).

De son côté, Air France ne prévoit pas de redécoller d’Orly avant fin août. Seule la Corse (Figari) sera desservie au départ de cet aéroport dès cet été, les autres destinations le seront au départ de Roissy-CDG.

En revanche, Transavia, la compagnie low-cost du groupe Air France-KLM, sera la première compagnie à redécoller de Paris-Orly demain matin, 26 juin, à 6h à destination de Porto. Cet été, Transavia France desservira plus de 50 destinations au départ de Paris-Orly, soit 80 % des destinations prévues par rapport à son programme initial (Tirana, Split, Dubrovnik, Malaga, Barcelone, Madrid, Séville, Palma de Majorque, Valence, Alicante, Ibiza, Mahon, Athènes, Thessalonique, Corfou, La Canée, Héraklion, Mykonos, Santorin, Kos, Kalamata, Rhodes, Zakynthos, Keflavik, Catane, Palerme, Olbia, Brindisi, Bari, Amsterdam, Faro, Lisbonne, Porto, Madère).

Au fur et à mesure de la réouverture des frontières et dès l’accord des autorités, le programme sera enrichi avec des vols au départ de l’Algérie (Alger, Oran, Constantine, Béjaïa, Tlemcen), du Liban (Beyrouth), du Maroc (Agadir, Casablanca, Essaouira, Fez, Nador, Oujda, Marrakech, Rabat, Tanger) et de la Tunisie (Tunis, Djerba, Monastir). 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format