Menu
S'identifier
Destination

Sri Lanka, Polynésie, Tunisie … Ces pays qui accueillent de nouveau les touristes mais sous certaines conditions


Publié le : 09.06.2020 I Dernière Mise à jour : 25.06.2020
{ element.images.0.titre }}
Le Sri Lanka accueillera de nouveau les touristes à compter du 1er août mais avec des conditions sanitaires très strictes à respecter. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Céline Perronnet

Tour à tour, les pays annoncent la réouverture de leurs frontières aux touristes internationaux. Tout en gardant un œil très attentif sur la maîtrise de l’épidémie de coronavirus.

Article mis à jour le 25 juin

Sri Lanka

Tous les touristes étrangers pourront de nouveau se rendre au Sri Lanka à partir du 1er août et pour tous types de séjour (individuel, groupe, familial,…) d’une durée minimum de 5 jours. Aucun cluster de Covid-19 n’a été détecté dans le pays depuis les 30 derniers jours et le Sri Lanka n’a signalé que 11 décès et 1 801 infections depuis le début de l'épidémie. Le pays a donc décidé d’accueillir de nouveau les touristes tout en prenant de nombreuses précautions.

Tout d’abord, les touristes devront être munis à leur arrivée d'un certificat attestant qu'ils ne sont pas porteurs du coronavirus, le test devant être réalisé moins de 72 heures avant leur atterrissage. Ensuite, même munis de ce document, ils devront subir un nouveau test à l'aéroport, puis encore un autre quatre à cinq jours plus tard, et un troisième si la durée de leur séjour dépasse dix jours. 

En cas de résultat positif au test PCR, une quarantaine, pouvant aller de 14 à 21 jours selon la gravité des symptômes, devra être observée par le voyageur dans un hôtel ou un établissement d’hospitalisation désigné.

En outre, le tarif du visa passera de 40 à 100 dollars, les visiteurs ne pourront séjourner que dans les hôtels agréés par le ministère, et ne seront pas autorisés à utiliser les transports publics sur l'île.
 

Polynésie

La Polynésie française rouvrira ses frontières le 3 juillet et allégera la quarantaine imposée à tous les nouveaux arrivants, avant de la supprimer le 15 juillet pour permettre la reprise du tourisme international, viennent d'annoncer les autorités de la collectivité ultra-marine. A partir du 15 juillet, la Polynésie acceptera donc de nouveau les touristes internationaux en provenance de l'Europe et des Etats-Unis, ses principaux marchés.

La destination exigera cependant une assurance de voyage international pour tous les passagers non-résidents, ainsi qu'un test avant le départ et un autre, pour certains visiteurs, au cours de leur séjour. Ils s'engageront sur l'honneur à respecter les gestes barrières et à déclarer les symptômes qui pourraient survenir.

La Polynésie a interrompu ses vols internationaux en mars, ce qui lui a permis de contenir l'épidémie de coronavirus : seuls 60 cas ont été détectés et elle ne déplore aucun mort du Covid-19. Aucun touriste n'a donc débarqué en Polynésie depuis près de trois mois.

Mais cela devrait vite changer. Air Tahiti Nui vient d’annoncer la reprise officielle de ses vols commerciaux entre Paris-CDG et Papeete à compter du 3 juillet prochain. La compagnie proposera 4 vols par semaine via Vancouver (Canada) jusqu’au 13 juillet prochain, puis via Los Angeles, destination transit habituelle de la compagnie. 

 

Tunisie

Les autorités tunisiennes ont annoncé début juin la réouverture, à partir du 27 juin, des frontières du pays qui avaient été fermées mi-mars afin de ralentir la propagation de l'épidémie de coronavirus. "Nous allons reprendre les vols progressivement" selon l'ouverture des frontières des autres pays et les "contraintes sanitaires", a indiqué à l'AFP Anouar Maârouf, ministre tunisien des Transports. "Nous sommes en discussion avec tous les pays avec lesquels nous avions des vols directs (…) La liste des pays qui seront ouverts aux vols à partir du 27 juin sera affichée bientôt", a-t-il également précisé.

Les questions sur la poursuite de la quarantaine obligatoire à l'arrivée ou l'instauration de tests préalables ont été tranchées le 13 juin : il n'y aura plus de quarantaine dans les hôtels à l'arrivée sur le territoire à partir du 27 juin mais des tests prouvant que les voyageurs ne sont pas atteints du coronavirus devront être réalisés 72 heures avant le départ, ce que demandait le comité de lutte contre le coronavirus.

De plus, les touristes voyageant en groupe avec des tour-opérateurs seront emmenés à l'hôtel dans des bus respectant les mesures de distanciation physique. Les hôtels devront appliquer un protocole qui prévoit des repas individuels au lieu des buffets, des distances minimum entre les tables et les  transats ainsi que 3m2 de piscine par baigneur minimum. Après des discussions au sein des instances tunisiennes, il a finalement été décidé que ces touristes seraient autorisés à sortir pour visiter musées, monuments et sites touristiques, a précisé la présidence du gouvernement. 

Les personnes arrivant actuellement de l'étranger, essentiellement des Tunisiens rapatriés, sont soumises à une quarantaine obligatoire de 7 jours dans des hôtels dédiés.

Avec 49 décès liés au coronavirus, le pays a, pour l’heure, été peu touché par l’épidémie.

 

Islande

À partir du 15 juin, les voyageurs internationaux pourront de nouveau se rendre en Islande. Ils auront la possibilité de se faire tester immédiatement à leur arrivée, à condition d’avoir rempli un formulaire en ligne, comme alternative à une quarantaine de 14 jours. Les enfants de moins de 15 ans seront exemptés du test. Les tests seront gratuits pendant les 15 premiers jours, puis au prix de 15 000 ISK (environ 100€).

Avant leur départ pour l’Islande, tous les voyageurs devront remplir un formulaire en ligne renseignant leurs coordonnées, informations de vol, dates et adresse(s) de leur séjour en Islande. Ce formulaire comprendra également une déclaration de santé et une liste des pays visités avant leur arrivée.

Sur place, les voyageurs seront vivement encouragés à poursuivre les mesures sanitaires de précaution et les directives déjà applicables, telles que le lavage régulier des mains, la distanciation sociale et les rassemblements limités à 200 personnes.

À ce jour, il n’y a plus que 3 cas actifs de Covid-19 en Islande.

 

Tanzanie / Zanzibar

Depuis le week-end dernier, Zanzibar a repris ses activités touristiques, stoppées depuis le 23 mars 2020, y compris les vols charters et réguliers de touristes internationaux. Tous les hôtels, restaurants et bars sont également de nouveau opérationnels.

Avec la réouverture de l’archipel, c’est désormais l’intégralité de la Tanzanie qui est accessible aux touristes internationaux, la partie continentale du pays étant ouverte depuis le 18 mai dernier. 

Sur place, les voyageurs internationaux sont invités à appliquer les gestes barrières (port du masque, lavage des mains avec du gel hydroalcoolique, distanciation physique,…) et sont soumis à une prise de température. Les passagers doivent également fournir une preuve médicale qu’ils ont été testés négatifs au Covid-19. En cas d’absence de cette preuve ou s’ils présentent des symptômes, ils sont placés en quarantaine.

Quelques compagnies aériennes internationales ont récemment déclaré vouloir reprendre du service en Tanzanie. C’est notamment le cas de Qatar Airways qui a annoncé la reprise de ses vols réguliers vers l’aéroport international Julius Nyerere de Dar es Salaam dès le 16 juin prochain.

 

Jamaïque

A son tour, la Jamaïque annonce qu’elle rouvrira ses frontières à tous les voyageurs internationaux à compter du 15 juin. Les non-ressortissants qui entreront sur le territoire à partir de cette date seront soumis au même processus de dépistage de santé que les nationaux, à savoir le contrôle de la température et l'observation des symptômes dès l’arrivée. 

Si un voyageur est jugé à haut risque, il devra lui-même se mettre en quarantaine jusqu'à ce que les résultats définitifs sur son état de santé soient disponibles.

Dans les hôtels, le respect des distances sociales, des gestes barrières et le port du masque seront obligatoires. Le parc hôtelier local prépare également sa réouverture à partir du 15 juin.

 

Equateur

Les îles équatoriennes des Galapagos, patrimoine naturel de l'humanité, rouvriront leurs portes au tourisme à partir du 1er juillet avec des contrôles supplémentaires. Le parc national des Galapagos a commencé à autoriser les habitants des îles à accéder aux plages situées dans des zones protégées.

Situées dans le Pacifique à environ 1 000 km au large des côtes et comptant quelque 30 000 habitants, les Galapagos sont la province qui compte le moins de cas de coronavirus en Equateur, avec 76 contaminations officiellement recensées à ce jour.

 

Dubaï

Les touristes seront autorisés à venir à Dubaï à partir du 7 juillet, a annoncé le 21 juin le centre des médias de la cité-Etat après plus de trois mois de fermeture pour endiguer la propagation de l'épidémie de Covid-19.
Pour entrer dans l'émirat du Golfe, les touristes devront "présenter un test négatif de moins de 96 heures au nouveau coronavirus ou se soumettre à un test à l'aéroport de Dubaï". Les personnes testées positives devront observer une quarantaine de 14 jours. Les visiteurs devront également être couverts par une assurance maladie à l'international, télécharger une application mobile afin de communiquer les informations les concernant et remplir une "déclaration de santé".

Les Emirats arabes unis, dont Dubaï est l'un des sept membres, ont officiellement enregistré plus de 45 000 cas de Covid-19, dont 302 décès.

 

Maldives

Les Maldives rouvriront mi-juillet aux touristes leurs hôtels fermés depuis plusieurs mois à cause de la pandémie de coronavirus. "Le pays rouvrira ses frontières pour le voyage à l'étranger et le gouvernement autorisera les hôtels à recevoir des visiteurs à partir du 15 juillet", a déclaré le 23 juin le président Ibrahim Mohamed Solih.

Les étrangers n'auront pas besoin de passer un test au coronavirus ou de fournir des certificats de non contamination pour entrer dans l'archipel de quelque 1 190 petites îles coralliennes, selon le gouvernement. Les visiteurs ayant des symptômes ou une fièvre élevée seront testés à l'aéroport. Les vols internationaux n'ont pas encore repris, mais des vols charters et spéciaux sont autorisés au principal aéroport, à Malé. 

La nation d'Asie du Sud, qui compte 340 000 habitants, a rapporté pour le moment 2 217 infections au coronavirus, dont huit morts. L'an dernier, les Maldives ont attiré un nombre de record de 1,7 million de touristes étrangers, en hausse de 15% par rapport à 2018, d'après le gouvernement. Ce chiffre devrait s'effondrer de moitié cette année.

 

Abu Dhabi 

Suite à la pandémie mondiale de coronavirus qui a imposé la fermeture des musées, Abu Dhabi a annoncé la réouverture des portes de tous ses musées et infrastructures culturelles ce mercredi 24 juin. Une réouverture très attendue, notamment du Louvre Abu Dhabi qui est resté fermé pendant 100 jours.

Un certain nombre de mesures sont mises en place pour assurer la sécurité des visiteurs et des employés. Chaque site aura une capacité d'accueil de 40 % et chaque visite est limitée à 3h maximum. Les installations seront régulièrement désinfectées et nettoyées, avec un marquage au sol pour permettre aux visiteurs de maintenir une distance de 2 mètres. Le port de masque et de gants est obligatoire pour les visiteurs et le personnel. Des cloisons vitrées ont été installées dans la mesure du possible. Des contrôles quotidiens et périodiques de la température des employés seront effectués.

 

Tenerife

L’île retrouve progressivement une vie "normale" en passant à la phase 3 du déconfinement suite à la crise du Covid-19. 

Les nouvelles mesures supposent plus de flexibilité quant à la libre circulation des locaux, la réouverture des commerces, des établissements hôteliers, des plages, et autres espaces publics. La quarantaine imposée aux personnes arrivant de l’étranger est également levée depuis le 21 juin 2020, date de réouverture des frontières.

Tenerife a été peu touchée par l'épidémie : seuls 163 cas de covid-19 ont été confirmés sur 917 841 habitants sur l'île.

 

Chypre

Chypre a encore assoupli les restrictions d'entrée sur son territoire, en autorisant depuis le 20 juin la venue de voyageurs en provenance de France, d'Italie et d'Espagne, ainsi que du Liban voisin. Le pays est désormais ouvert aux vols en provenance de 30 pays. Ses aéroports avaient rouvert à partir du 9 juin pour les vols commerciaux de 19 pays.

Les voyageurs arrivant de pays "à risque", dont fait partie la France, devront se munir d'un certificat prouvant qu'ils ont été testés négatifs au Covid-19, dans les 72 heures avant le voyage. Faute de test dans leur pays, ils seront testés à leur arrivée sur l'île. Le ministre chypriote de la Santé a en outre indiqué que des tests seraient effectués à tout hasard à l'arrivée. 

"Nous attendons 1 500 voyageurs par jour, nous mènerons donc environ 300 tests tous les jours. Cela nous permet de comprendre mieux la situation et de revoir nos décisions concernant certains pays, si nécessaire", a-t-il précisé.

Chypre a rapporté officiellement 985 cas de contaminations au Covid-19 et 19 décès et cherche à relancer son secteur touristique, qui représente environ 15% du produit intérieur brut (PIB). 500 vols par semaine sont espérés à partir de début juillet.

 

Slovénie

Le 19 juin dernier, le gouvernement slovène a annoncé l’ouverture des frontières de la Slovénie aux Français, sans restriction particulière. La compagnie aérienne Air France opère d’ores et déjà des vols directs depuis l’aéroport de Paris Charles de Gaulle vers la capitale Ljubljana.

Afin de garantir des vacances sûres aux voyageurs, la destination a créé le label Green & Safe qui établit des exigences d’hygiènes élevées et des recommandations pour la santé de tous.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format