Menu
S'identifier
Technologie

Comment utiliser la blockchain dans le voyage


Publié le : 07.09.2018 I Dernière Mise à jour : 07.09.2018
{ element.images.0.titre }}
Paiement sécurisé et instantané, suppression d'intermédiaires, mutualisation de programmes de fidélité... Les applications possibles de la blockchain au voyage sont nombreuses. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Manon Gayet

L’université d’été d’AirPlus, fournisseur de solutions pour le voyage d’affaires, s’est tenue hier à Paris. Avec pour thème, la blockchain et ses applications possibles au secteur du voyage.

La blockchain, en deux mots ? C’est une base de données, dupliquée sur une multitude de serveurs à travers le monde, qui enregistre des transactions infalsifiables par "blocs", en formant une chaîne. Et voici ce qu'on pourra très bientôt en faire dans le tourisme :

1- Payer de manière sécurisée

C’est l’utilisation la plus immédiate. La blockchain est résiliente (si un serveur tombe en panne, la base de données est sauvegardée sur d’autres), traçable (chaque transaction est horodatée), intègre et sans intermédiaire. Un bon moyen de sécuriser le paiement d’une chambre d’hôtel, d’un billet d’avion ou de tout autre service touristique, en BtoC comme en BtoB ! AirBaltic accepte, par exemple, depuis 2014 le paiement en bitcoin, une monnaie virtuelle basée sur la blockchain.

 

2- Souscrire une assurance voyage

En tant que base de données enregistrant des transactions au sens large, il est possible d’y enregistrer un contrat de manière sécurisée. C’est ce que développe la solution Fizzy d’Axa, une plate-forme permettant d’indemniser les voyageurs subissant un retard aérien de plus de 2 heures. Le contrat est simple : grâce aux données de FlightStats, si le vol pour lequel le client a souscrit une assurance Fizzy accuse un retard de plus de 2h à l’arrivée, le client est automatiquement et instantanément indemnisé.

 

3- Fluidifier les contrôles dans les aéroports

De l’arrivée dans l’aéroport au moment de monter dans l’avion, c’est souvent le parcours du combattant. Un problème pour les passagers, dont les voyageurs d’affaires, qui doivent optimiser leur temps de trajet. La blockchain pourrait le simplifier "d’ici 5 à 10 ans", selon Sébastien Fabre, chargé des solutions aéroports chez Sita. Grâce à la biométrie et à la sécurisation des données offerte par la blockchain, les passagers ne seraient "scannés" qu’au moment de déposer les valises ou de monter dans l’avion, supprimant ainsi d’autres étapes de contrôle. Un système déjà testé en Australie et aux Etats-Unis.

 

4- Mutualiser des programmes de fidélité

S’accorder sur une utilisation commune de points de fidélité n’est pas toujours facile. La blockchain permettrait de simplifier cette démarche grâce à son système décentralisé et sécurisé. Les voyageurs pourraient ainsi dépenser leurs points facilement chez différents opérateurs appartenant au même programme, comme des compagnies aériennes, en simplifiant les échanges de données, de points et d'argent entre les acteurs.

 

5- Contourner certains intermédiaires

De nombreuses entreprises du tourisme cherchent à reprendre le contrôle de leur distribution, comme les compagnies aériennes avec la surcharge GDS et la norme NDC, ou bien les hôteliers qui essaient à se passer de Booking. La blockchain permet de créer des plates-formes sécurisées et décentralisées où les transactions s’effectuent sans intermédiaire – et donc à moindre coût.

La start-up Winding Tree a ainsi développé une première démo de ce type de plate-forme pour Lufthansa, afin que les agents de voyages puissent réserver des billets en direct… sans passer par un GDS. Une blockchain peut aussi servir de centrale de réservation indépendante, pour des chambres d’hôtel. La révolution, c'est (presque) maintenant !

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format