Menu
S'identifier
Réceptif

Pourquoi la France ne parviendra pas à accueillir 100 millions de touristes en 2020


Publié le : 04.07.2019 I Dernière Mise à jour : 04.07.2019
{ element.images.0.titre }}
Avec moins de 90 millions de touristes internationaux en France en 2018, la destination est encore loin de l'objectif fixé par le gouvernement pour 2020. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • La rédaction

L’objectif fixé par le gouvernement semble plus que compromis avec moins de 90 millions de visiteurs internationaux accueillis en 2018 et les problèmes liés à la qualité de l’accueil non résolus.

C’est le rapport qui va à l’encontre de l’objectif du gouvernement. Les députés Benjamin Dirx (LREM) et Jeanine Dubié (Libertés et Territoires), missionnés par le Comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques (CEC, une instance de l'Assemblée nationale) ont présenté hier un "rapport de suivi" à la suite des propositions formulées en 2015 pour améliorer l'accueil des touristes.

Selon eux, l’accueil des touristes en France reste trop axé sur des "objectifs quantitatifs", aux dépens de la qualité. Le gouvernement s’est en effet fixé le nombre de 100 millions de touristes étrangers en France en 2020. D’après le rapport remis hier, cela semble très compromis. "Cela sera difficile, voire impossible, puisqu'il faudrait franchir deux marches de 5 millions deux années de suite, ce qui ne s'est jamais produit".

D’autant que l’année 2019 n’a pas commencé sous les meilleurs auspices avec les manifestations à répétition des Gilets Jaunes qui ont eu un impact sur la fréquentation touristique. La situation pourrait néanmoins s’inverser, estiment-ils, si "la France renoue avec les caractéristiques d'une destination apaisée et accueillante".

650 volontaires du tourisme à Paris

Il faudrait aussi qu’elle règle en premier lieu les difficultés d’accès à Paris depuis l'aéroport Charles-de-Gaulle et Orly. Dans leur rapport, les députés estiment que "mis à part la tarification au forfait sur les taxis, la situation reste très problématique et sans équivalent dans les destinations comparables".

Une fois arrivés (tant bien que mal) dans la capitale, les touristes pourraient cet été croiser des "volontaires du tourisme" pour les orienter et les conseiller. Ils seront présents sur 75 sites à Paris et en Ile-de-France (gares, aéroports, musées, monuments, hôtels ou grands magasins).

Ce dispositif, qui vise à redorer l'image de l'accueil à Paris, a été lancé en décembre 2016. Près de 1 500 volontaires, reconnaissables à leur gilet violet, y ont déjà participé.  "Notre objectif est de battre chaque année notre record de fréquentation. Je pense que chaque année, on peut augmenter d'un ou deux millions de touristes", a déclaré Valérie Pécresse, devant une petite centaine de volontaires qui seront rémunérés comme des stagiaires. Verdict à la fin de l’année.

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format