Menu
S'identifier
Réceptif

Laurent Fabius : "Il faut s'occuper activement de notre tourisme"


Publié le : 26.06.2015 I Dernière Mise à jour : 26.06.2015
{ element.images.0.titre }}
"Nous avons des concurrents, et le tourisme a un potentiel économique extraordinaire", a déclaré Laurent Fabius. ©DR I Crédit photo

Le ministre s signé hier neuf nouveaux contrats de destination pour créer des "aimants touristiques". 

Laurent Fabius a signé jeudi avec neuf territoires dont la Corse ou encore la Guyane, de nouveaux contrats de destination dont l'objectif est de mieux promouvoir à l'international les atouts touristiques de certaines régions françaises.

Le ministre des Affaires étrangères, en charge du Tourisme, avait annoncé en juin 2014 le lancement de cette initiative destinée à associer acteurs privés et publics autour d'une marque de territoire, afin de "proposer une offre mieux structurée et plus visible sur le plan international".

En décembre, 11 premiers contrats de destination avaient été signés, pour les Alpes, l'Auvergne, la Baie du Mont-Saint-Michel, "Biarritz, destination golf", Bordeaux, la Bourgogne, Lyon, le massif des Vosges, les montagnes du Jura, le Val-de-Loire, et "la Normandie et l'Ile-de-France, destination impressionnisme".

"Un potentiel économique extraordinaire"

Jeudi, Laurent Fabius a signé neuf nouveaux contrats en présence d'élus locaux et nationaux. Les neuf nouveaux "territoires" élus sont "Arts de vivre en Provence", "Autour du Louvre Lens", Bretagne, Champagne, Corse, Guyane, "Paris la ville augmentée", Pyrénées, et "Vallée de la Dordogne".

Chaque contrat est doté de 75 000 euros sur trois ans.

"Si chaque village essaie de faire sa promotion aux États-Unis, en Chine et au Brésil, ce sera compliqué et dans ce domaine comme dans les autres, l'union fait la force", a résumé M. Fabius lors de la signature. L'objectif est de transformer les 20 contrats de destination "en vingt aimants touristiques puissants, à l'étranger et en France", a-t-il souligné.

"Aujourd'hui, le tourisme n'est pas simplement quelque chose de naturel, compte tenu de la beauté de la France, de la diversité de ses paysages et de la richesse de son patrimoine, c'est à la fois quelque chose dont il faut s'occuper très activement car nous avons des concurrents et c'est un potentiel économique extraordinaire", a déclaré M. Fabius.

Avec AFP

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format