Menu
S'identifier
Production

Mercato Jet tours : la liste des premiers clubs repris par les autres TO


Publié le : 14.11.2019 I Dernière Mise à jour : 14.11.2019
{ element.images.0.titre }}
Alpitour France a signé cette semaine avec l’ex Club Jet Tours Ciutadella à Minorque rebaptisé Bravo Club Menorca. I Crédit photo DR

Auteur

  • Pascale Filliâtre

Boomerang Voyages, Bravo Club et Ôvoyages viennent officiellement de reprendre d’anciens clubs Jet tours qui porteront leurs couleurs pour certains dès cet hiver. On vous dévoile les noms.

On saura dans les prochains jours, lorsque le Tribunal de commerce de Nanterre aura statué sur les dossiers de reprise de Thomas Cook France, si la marque Jet tours a un avenir dans le tour-operating. En attendant, les clubs que le voyagiste avait en portefeuille (27 sur l’hiver 2019-2020, une soixantaine à l’année) partent à la concurrence.

Kappa et Coralia s’installent au Sénégal et en Afrique

« Nous avons été sollicités par les hôteliers après la défaillance de Thomas Cook », précise Philippe Sangouard, directeur général de Boomerang Voyages qui a communiqué le premier sur ses nouveaux contrats. « Nous n’aurions pas fait la démarche nous-mêmes sachant que la procédure de reprise de Thomas Cook France est toujours en cours et que chaque hôtel est un cas particulier suivant qu’il avait contracté avec le groupe Thomas Cook ou sa filiale française ».

Sollicité par 5 ou 6 établissements, Boomerang Voyages a tranché pour le Club Royal Horizon Baobab au Sénégal, qui passe sous enseigne Kappa le 1er décembre prochain (à partir de 890€ la semaine en tout compris) et le Club Royal Horizons Boa Vista au Cap Vert, qui devient Coralia à la même date (à partir de 999€ la semaine tout inclus). « Ces deux établissements, bien connus du marché français, dans deux destinations où nous n’étions pas présents, renforcent notre implantation en Afrique », commente le DG.  

Bravo Club en force aux Baléares

De son côté Alpitour France et ses Bravo Club reprennent deux fleurons de la production club de Jet tours. Le TO dirigé par Patrice Caradec a signé cette semaine avec l’ex Club Jet tours Ciutadella à Minorque rebaptisé Bravo Club Menorca et l’ex Club Jet tours Alcudia à Majorque (qui fût par le passé un Club Lookéa).

Cette arrivée en force aux Baléares avec des produits à taille humaine qui fleurent bon « l’esprit Village » cher à Bravo Club s’accompagne d’engagements en conséquence. Alpitour prend, pour l’été 2020, 160 chambres sur 182 au Menorca et 80 sur 163 à l’Alcudia. La commercialisation débutera la première quinzaine de décembre pour des séjours à partir de mai prochain au départ de Paris et province.

OVôyages s’engage et fait le grand chelem

« Avec notre stratégie d’engagements aériens, nous intéressons au premier chef les hôteliers. Nous avons un poids sur le marché français, ils savent que nous allons remplir leurs établissements et pas seulement contracter sur quelques chambres », note Raouf Benslimane, président du voyagiste.

En damant le pion à ses concurrents sur certains établissements très convoités, Ôvoyages fait ainsi tomber dans son escarcelle, pour commencer, 6 anciens Clubs Jet tours/ Club Jumbo. Ils seront programmés dès cet hiver 2019-2020 et mis en machine dans les prochains jours.

Parmi les belles adresses récupérées : le Stella Village ancien club Jumbo en Crête et ses trois unités 4, 5 et 5 *luxe. Le TO rafle aussi tous les hôtels Princess aux Canaries : le Fuerteventura Princess 4* qui devient un ôclub Premium tout comme le Tabaiba Princess 4* et le Maspalomas Princess 4* à Grande Canarie.

A l’Ile Maurice, Ôvoyages met la main sur le Villas Caroline. Un éductour sera organisé dès la fin du mois pour présenter ce nouveau Ôclub. Au Maroc, le Kenzi Agdal à Marrakech entre aussi dans la programmation du TO mais sera commercialisé sans label Ôclub. L’Arabella en Bulgarie devrait aussi rejoindre la collection Clubs de Ôvoyages.

« D’autres sont encore en discussion », mentionne Raouf Benslimane qui s’engage auprès des agences. « Les agences qui ont l’habitude de travailler avec ces produits phares pour le marché français peuvent compter sur nous. Il était important qu’elles puissent continuer à proposer ces produits pour lesquels nous aurons du stock aérien pour leur clientèle ».  

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format