Menu
S'identifier
Distribution

Reprise de Thomas Cook France : le suspense continue !


Publié le : 05.11.2019 I Dernière Mise à jour : 05.11.2019
{ element.images.0.titre }}
Le compte à rebours est lancé : les candidats à la reprise ont jusqu'au 14 novembre pour enrichir leurs offres. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Céline Perronnet

Le tribunal de commerce de Nanterre vient d’accorder un délai supplémentaire aux candidats à la reprise. Ils ont jusqu’au 14 novembre pour enrichir leurs offres. L’audience, elle, est reportée au 19 novembre.

Il va falloir patienter deux semaines de plus pour connaître le verdict du tribunal de commerce de Nanterre sur la reprise de Thomas Cook France. L’audience de ce matin, qui s’est tenue dans la 7e chambre, a été très brève et a abouti, comme prévu, à un report au 19 novembre.

Les 20 candidats à la reprise ont quant à eux 9 jours supplémentaires pour revoir leurs copies. « Chaque candidat peut améliorer son offre jusque 2 jours ouvrés avant l’audience, soit le 14 novembre », nous confirme François Piot, le président de Prêt à Partir, qui a déposé un dossier portant sur la reprise de 59 agences de voyages Thomas Cook et Aquatour et 105 collaborateurs pour un prix de cession de 250 001 euros.

En effet, selon l’article R642-1 du code du commerce, « aucune modification ne peut être apportée à une offre moins de deux jours ouvrés avant la date fixée pour l'audience d'examen des offres par le tribunal ».

2 dossiers se distinguent

Parmi les nombreux dossiers sur la table figurent notamment celui de l’équipe managériale de Thomas Cook France portant, d’une part, sur 50 agences pour lesquelles 169 contrats de travail seraient conservés, et d’autre part sur le tour-opérateur Jet tours, qui garderait 77 salariés au siège. Quelques zones d'ombre subsistent notamment autour de l'actionnariat qui serait composé de l’équipe de management, du groupe Ettori-Corsicatours et d’un ou plusieurs investisseurs du tourisme, dont les noms ne figurent pas sur le dossier.

L’offre groupée portée par Coach and Travel Investment (une société holding du groupe Le Vacon / De Maillard) pèse également lourd. L’offre en son nom rassemble les dossiers de reprise déposés par Le Vacon, Havas Voyages, SN Agences, Charles SAS et Navitour Voyages SAS. Les cinq offres sont indivisibles et portent au global sur la reprise de 110 agences et 263 salariés.

Le voyagiste, qui emploie 780 salariés dans l'Hexagone et détient 174 agences de voyage en propre, revendiquait à fin septembre 2019, un chiffre d'affaires de 750 millions d'euros, se répartissant entre 380 millions pour son réseau de distribution, et 370 millions pour son activité de tour-opérateur via la marque Jet tours.

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format