Menu
S'identifier
Production

L'Amérique latine, le nouvel eldorado des TO spécialistes


Publié le : 10.10.2019 I Dernière Mise à jour : 10.10.2019
{ element.images.0.titre }}
L’Argentine (sur la photo), le Pérou, le Costa Rica « font un carton » chez Alma Latina. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Pascale Filliâtre

La disparition surprise d’Empreinte et le rachat de Jetset par East West Travel (Alma Latina) redistribue les cartes chez les producteurs de la destination, par ailleurs de plus en plus en vogue.  

AmériGo ne s’attendait pas à ça. Spécialiste reconnu de l’Amérique du Nord, le TO réalisera en 2019 plus de la moitié de ses ventes circuits et GIR en Amérique du Sud. « Ce pourcentage devrait atteindre 60% en 2020 », annonce même Jean Eustache, président du TO. Un succès que le dirigeant explique par le travail accompli par ses équipes pour rendre plus originaux et pointus les programmes et itinéraires sur un continent réputé compliqué à produire.

« La stratégie d’AmériGo est de se différencier des gros TO généralistes. Or, ce sont les USA, et dans une moindre mesure le Canada, qui les intéressent », remarque-t-il. « L’Amérique du Sud demande une approche d’expert. Il faut du temps et une bonne connaissance pour gérer un aérien complexe, des vols intérieurs nombreux, des pays très différents. »

Le pari des petits TO

Un sentiment partagé par Bruno Berrebi. Le président du groupe Premium Travel a racheté en moins d’un an East West Travel et sa marque dédiée à l’Amérique Latine, Alma Latina, ainsi que Jetset, dont Equinoxiales a longtemps été le fer de lance sur le continent. « Très peu de voyagistes dédient une production à la carte à l’Amérique du Sud. Il n’y a pas d’outil techno pour coter les devis sur cette destination complexe ni pour produire à la chaine. C’est du cousu main et donc ce n’est pas rentable pour des généralistes, malgré des paniers moyens élevés. »

« La bonne nouvelle pour nous », poursuit Bruno Berrebi, « c’est que le continent est en vogue, revenu à la mode sans doute par un mouvement de balancier avec l’Asie et cela alors même que, paradoxalement, le taux du dollar élevé y renchérit le coût des prestations terrestres. »

Malgré cela, l’Argentine, le Pérou, le Costa Rica « font un carton » chez Alma Latina. La demande est en hausse y compris en groupe. « Nos ventes en départs garantis via La Française des circuits (autre marque du groupe Premium Travel, NDLR) ne se sont jamais si bien portées », précise Bruno Berrebi.

Des parts de marché à récupérer

Cette évolution positive est dopée depuis mi-septembre par la cessation d’activité surprise d’Empreinte. En se retirant du marché, le spécialiste des Caraïbes, du Mexique et de l’Amérique latine laisse le champ libre et ses quelque 5 000 clients à ses concurrents. « Pour nous le timing, inattendu, est excellent », se réjouit le président de Premium Travel qui a signé le rachat de Jetset le 13 septembre. « A terme, Jetset sera notre spécialiste BtoB de l’Amérique du Nord mais nous engrangeons actuellement des dizaines de demandes de cotations sur le Mexique avec un taux de concrétisation intéressant ». Alma Latina, déjà composée d’une équipe de 8 personnes, embauchera bientôt du renfort.  

De son côté, AmériGo est plus offensif que jamais. Le TO a encore renforcé son savoir-faire avec l’arrivée cette année d’Anaik Le Guellanff (ex-Havana Tours) au service Production et a, dans la brochure Hiver 2019/2020, étoffé son offre avec des circuits hors des sentiers battus pour des petits groupes de 20, 16 et même 12 pax au maximum.

Un besoin de formation des agences

L’idée est de vivre une expérience « différenciante » : cours de cuisine locale, balade à cheval ou à vélo, carnavals et fêtes, randonnées…Pour les demandes à la carte et sur mesure, après Cuba, le Costa Rica, la Colombie, le Pérou et l'Argentine, AmeriGo a étendu ses services au Chili, à la Bolivie et à l’Equateur.

« L’Amérique du Sud est un immense territoire se prêtant très bien au à la carte », confirme Bruno Berrebi. « Et les agences, comme les réseaux, ont besoin de nous puisque nous sommes peu de spécialistes. » D’où des actions de formation qui vont aller crescendo. Alma Latina organise ainsi en novembre son premier éductour depuis son rachat, au Costa Rica, et annonce des web conférences dédiées.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format