Menu
S'identifier
Hébergement

AccorHotels met (finalement) la main sur Maranatha


Publié le : 18.10.2018 I Dernière Mise à jour : 19.10.2018
{ element.images.0.titre }}
Fort de 60 établissements, le groupe Maranatha avait été placé en redressement judiciaire le 27 septembre. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Céline Perronnet (Avec AFP)

Le tribunal de commerce de Marseille a décidé mercredi la reprise du cinquième groupe hôtelier français en redressement judiciaire, entérinant ainsi une perte nette pour de milliers de petits investisseurs.

Fin du suspense dans le dossier Maranatha. Le tribunal vient de désigner le fonds d'investissement américain Colony Capital et le géant français de l'hôtellerie AccorHotels comme repreneurs de Maranatha.

Leur offre de 450 millions d'euros a été qualifiée comme "la plus satisfaisante, bien que cela entérine une perte pour les investisseurs privés", selon le jugement. Fort de quelque 60 établissements regroupés dans deux pôles, le pôle Historique et le pôle Hôtels du Roy, pour 1 800 salariés, le groupe Maranatha, créé en 2000, dirigé par Olivier Carvin et basé à Marseille, avait été placé en redressement judiciaire le 27 septembre, laissant sur le carreau des milliers de petits investisseurs à qui avaient été promis des rendements sans risque de 6 à 8%.

Le modèle de Maranatha repose notamment sur le fait que le groupe ne détient que des participations minoritaires voire ultra-minoritaires dans ses hôtels, propriétés de centaines de sociétés elles-mêmes détenues par des milliers d'actionnaires.

Maintien de tous les emplois

"Maranatha, qui avait promis de rembourser les épargnants voulant se retirer, le faisait en fait avec l'argent des nouveaux entrants, c'était une pyramide de Ponzi", rendue célèbre par l'affaire Madoff, a accusé Philip Pechayre, avocat du Coddima, le Comité de défense des investisseurs Maranatha, auprès de l'AFP. "Mais ce n'est pas terminé", a-t-il insisté, en critiquant "l'insoutenable légèreté du tribunal marseillais" et "le flou de l'offre Colony".

L'offre de Colony et AccorHotels prévoit officiellement le maintien de la totalité des emplois, le repreneur s'engageant à ne procéder à aucun plan social dans les 24 mois.

Dans le détail, concernant le pôle Historique de Maranatha, Colony et AccorHotels prévoient un apurement immédiat du passif prioritaire à 100%, soit 23,6 millions d'euros. Les autres créanciers, dont quelque 4 500 épargnants, se verraient reverser 144,8 millions d'euros.

Pour le pôle Hôtels du Roy, l'offre prévoit de rembourser les 1 200 épargnants concernés par une option "cash" de 40,6 millions d'euros, soit 26% de leur investissement initial, ou par une option "cash et titres" où ils toucheraient immédiatement 8,3 millions d'euros puis 80 millions d'euros à cinq ans, en cas de cession à 450 millions d'euros.

Au total, le passif total déclaré du groupe Maranatha était de quelque 2,3 milliards d’euros.
  

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format