Menu
S'identifier
Billet d'humeur

Le clash / le crush du mercredi : Selectour contre tour-opérateurs, remake d'un film d’horreur ? 


Publié le : 31.10.2018 I Dernière Mise à jour : 31.10.2018
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Thierry Beaurepère

Le mercredi, c'est permis ! Thierry Beaurepère est de retour pour vous faire part de son humeur du moment. Et en ce jour d'Halloween, le nouveau contrat de référencement Selectour continue d'épouvanter les tour-opérateurs...

Jamais en manque de bonnes idées, les Américains envisagent de classer monument historique les 75 marches qui ont servi de décor à L’Exorciste. En attendant une décision officielle le 15 novembre, les touristes se précipitent au pied de l’escalier maudit où chute le prêtre à la fin du film. Et comme il est situé à Washington, on se dit que Donald Trump, avec sa coiffure couleur citrouille d’Halloween, est l’homme tout indiqué pour couper le ruban. On en salive (ou plutôt on en bave !) déjà... 

Cela dit, pas besoin de traverser l’Atlantique pour se faire peur. Cette année, c’est à Dubaï que l’on va trembler ; comprenez au prochain congrès Selectour, durant lequel les tour-opérateurs vont savoir à quelle sauce ils seront mangés par Laurent Abitbol, nouveau "parrain" sanguinaire de la profession pour les uns, héros ridicule de Scream empêtré dans son déguisement trop grand pour les autres. Grand amateur de cinéma et surtout de séries télé, je suis certain que l’homme fort du réseau de distribution aura assez d’humour pour apprécier la comparaison... ou pas ! 

La contestation monte parmi les TO et la rébellion guette

Les voyagistes seront-ils les victimes consentantes de ce nouvel épisode de la saga Selectour ? Seront-ils découpés en morceau dans un déluge de sang comme dans Massacre à la tronçonneuse ? Ou leur cerveau sera-t-il doucement dégusté à la petite cuillère comme dans Le Silence des Agneaux, marquant la fin d’une lente agonie qui dure depuis des années ? Le suspens est haletant ! Même si en manque d’inspiration, les scénaristes nous resservent à intervalle régulier la même soupe à la grimace. Pas la peine d’aller voir le film : à la fin, c’est toujours la distribution — en position de force dans notre pays — qui gagne ! 

A moins que cette fois-ci, les tour-opérateurs refusent de cracher un peu plus au bassinet (pour filer la métaphore avec L’Exorciste !) et que le combat ne se termine en remake de La nuit des morts-vivants. La contestation monte et la rébellion guette ! Car quel tour opérateur peut accepter de verser 18% de commission à un réseau de distribution sans garantie de résultat ?

Selectour assure pouvoir mettre en place un pilotage  serré des ventes pour que le nouveau contrat de référencement soit "gagnant-gagnant". Dans les faits, chacun sait qu’un adhérent Selectour n’en fait bien souvent qu’à sa tête. La semaine dernière encore, l’un d’eux m’expliquait vendre sans complexe un TO non référencé, tout simplement parce qu’il entretenait des bonnes relations avec son directeur commercial...

Rendez-vous à Dubaï pour le clap de fin

Dans le "monde enchanteur" qu’est la grande distribution, Coca-Cola, Danone et les autres ne peuvent se passer de la puissance de feu des Leclerc et Carrefour pour écouler leurs "cubis" de boissons gazeuses et leurs millions d’hectolitres de yaourts à la fraise. Dans le tourisme, il en va autrement. Et la tentation pour les TO d’aller voir ailleurs est chaque jour plus grande — comprenez de vendre en direct, sur internet. 

L’équilibre est fragile... Et si, à force de tirer sur la corde, elle finissait par lâcher un jour de décembre, au Moyen-Orient ? Je vois déjà le titre du film : "Massacre sanglant à Dubaï" ! Mais tout cela, bien évidemment, n’est que du cinéma. Happy Halloween ! 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format