Menu
S'identifier
Billet d'humeur

Le clash / le crush du mercredi : La grande distribution n'arrive (presque) jamais à vendre du voyage


Publié le : 10.04.2019 I Dernière Mise à jour : 10.04.2019
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo

Auteur

  • Thierry Beaurepère

Le mercredi, c'est permis ! Thierry Beaurepère est de retour pour vous faire part de son humeur du moment. Il analyse cette semaine les succès et surtout les échecs de la grande distribution dans la vente de voyages. Dernier exemple en date, les agences Fnac Voyages qui ont définitivement fermé leurs portes le 16 mars dernier...

Au centre commercial du Forum des Halles, en plein cœur de Paris, on peut tout acheter : des chaussures et des fringues, des casseroles et du parfum. De tout, ou presque ! Dans le labyrinthe des allées, l’acheteur compulsif pourra désormais errer des heures, sans dénicher la moindre agence de voyages. Jusqu’à présent, il pouvait encore aller à la Fnac. Mais depuis quelques jours, le point de vente de ce monument de trois étages dédié au high-tech branché — ou plutôt le corner tant sa taille a été réduite ces dernières années  – a tiré le rideau. Pas assez rentable !

Après des années d’atermoiements, la Fnac a définitivement stoppé la vente de voyages. Dix agences fermées, une trentaine de salariés sur le carreau… Les lois du marché et le cours de bourse ont eu raison du rêve. Aujourd’hui, à la Fnac, on peut acheter des rames de papiers et des cafetières, mais plus de voyages ! Le cas de l’enseigne n’est pas isolé. Dans l’histoire du tourisme, la grande distribution a beaucoup salivé devant les brochures des voyagistes, sans trop savoir comment les vendre.

Intermarché, Décathlon et Auchan ont aussi essayé

Toutes les enseignes, ou presque, s’y sont frotté, beaucoup s’y sont cassé les dents. Intermarché ou Décathlon ont vite jeté l’éponge, Auchan a préféré passer la patate chaude au groupe Marietton ; et la réussite de Lidl Voyages — quoiqu’en disent ses dirigeants — est encore à confirmer. Tous ont voulu adapter au voyage les recettes de la grande distribution, oubliant qu’on ne vend pas des séjours en Espagne comme des boîtes de cassoulet, découvrant qu’avec de si faibles marges, il était impossible de faire une « semaine du voyage » comme on fait un « mois du blanc », avec deux séjours pour le prix d’un !

A qui le tour ? Chez Galeries Lafayette Voyages et Printemps Voyages, il est parfois difficile d’y voir clair tant les agences sont ballotées au gré des réaménagements de magasins. Un jour au premier étage, un jour au cinquième… il faut avoir du temps à perdre pour trouver le chemin du rêve. Chez Carrefour aussi, c’est le grand déballage. Dans un vaste « plan de redressement » (comprenez une vague de licenciements), l’enseigne ferme des rayons entiers, le gros électroménager, la bijouterie… Malgré les rumeurs persistantes de vente, le voyage ne serait pas concerné par ce « remaniement ». Le turn over à la direction de Carrefour Voyages depuis plusieurs années est-il susceptible de rassurer les salariés des 160 agences ?

L'exception Leclerc Voyages

Dans ce jeu de chamboule-tout, seul Leclerc Voyages fait bande à part. Avec humilité, sans se précipiter, l’enseigne a trouvé sa voie. En mettant le client plutôt que l’actionnaire au centre de sa réflexion, en plaçant en tête de gondoles les voyages qu’il réclame (notamment les séjours en France) plutôt que ceux qui le font rêver, le discret patron Bernard Boisson a fait de l’enseigne le premier distributeur français de forfaits touristiques.

La Fnac a-t-elle été trop gourmande dans ses exigences de rentabilité ? Trop élitiste dans son offre de produits ? Qui sait, peut-être que le voyage y retrouvera une place dans quelques années. Après tout, qui aurait parié, il y a encore cinq ans, que les vinyles feraient un come back remarqué dans les rayons ?

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format