Menu
S'identifier
Billet d'humeur

Le clash / le crush du mercredi : Abitbol et Rial, les Tic et Tac du voyage


Publié le : 18.04.2018 I Dernière Mise à jour : 18.04.2018
{ element.images.0.titre }}
Thierry Beaurepère se concentre cette semaine sur 2 figures bien connues dans le tourisme : Laurent Abitbol et Jean-François Rial. I Crédit photo ©Adobe Stock

Auteur

  • Thierry Beaurepère

Mercredi, c’est permis ! Thierry Beaurepère est de retour pour vous faire part de son humeur du moment. Cette semaine, il revient sur deux figures clivantes qui font la une de l'actu du tourisme : Laurent Abitbol et Jean-François Rial.

On adore les détester ou on déteste les adorer ! Encore une fois, les Laurel et Hardy du tourisme, les Tic et Tac du voyage, ont occupé le devant de la scène la semaine dernière. A ma droite, Laurent Abitbol, qui a fait "main basse" sur Selectour. Une première tentative, l’année dernière, avait échoué ; et le président du réseau avait sauvé sa tête à une petite voix près.

Avec le projet Sunrise, il s’installe durablement aux commandes, avec un coup de génie. En vidant le conseil d’administration de sa substance — ou presque — et en transférant une grande partie du pouvoir à un nouveau directoire dont il devient le "patron", il assure ses arrières. Il est désormais installé pour trois ans quand le président du conseil d’administration est élu chaque année. De quoi lui donner le temps de peaufiner son projet. Voilà pour la forme.

Quant au fond, c’est une révolution, ou presque ! Si la coopérative, telle qu’elle avait été imaginée par Philippe Demonchy lors de la création de Selectour en 1970 existe toujours, sa philosophie s’efface progressivement au profit d’une machine de guerre qui, pour reprendre les termes de Laurent Abitbol, a vocation à devenir une véritable travel management company... 

Certains y verront la nécessaire adaptation au marché d’aujourd’hui, d’autres regretteront l’époque des pionniers du tourisme d’hier. Toujours est-il que cette prise de pouvoir a été plébiscitée par les adhérents du réseau. Avec son discours centré autour du "gagner plus", Laurent Abitbol a mis dans sa poche ces petits patrons qui — on l’a parfois oublié — sont des commerçants les pieds sur terre avant d’être des voyageurs rêveurs !

A ma gauche, Jean-François Rial, notre Bill Gates du tourisme. Du coté de la rue Sainte-Anne, au siège parisien de Voyageurs du Monde, il fut aussi question de gros sous la semaine dernière. Car jamais le TO n’a gagné autant d’argent, près de 19 M€ l’an dernier. En 20 ans, Jean-François Rial — et son acolyte de l’ombre Alain Capestan — en a fait une machine à cash. Une réussite qui ne doit rien au hasard et qui, comme souvent en France, suscite critiques et jalousies.  

Au-delà d’un marketing intelligent, Jean-François Rial a su remettre l’humain et le service – un temps oublié par la profession – au cœur de la stratégie. Il y a d’abord ces vendeurs qui sont de véritables experts et pas de simples preneurs de commande.  Il y a aussi ces multiples innovations — de l’application mobile pour accompagner les voyageurs aux repas chez l’habitant — en phase avec notre époque schizophrène où l’on exige de l’authenticité, tout en étant connecté...    

Les actionnaires de Voyageurs du Monde se frottent les mains. Le cours de bourse a progressé de 250% en trois ans ! Les salariés en profitent aussi, à travers un généreux intéressement. Et Jean-François Rial — si souvent traité de bobo, comme si c’était un gros mot — reste fidèle à son discours. Depuis le 1er janvier, Voyageurs du monde compense 100% des émissions de CO2 générées par chaque voyage.

"Si être bobo, c’est être contre le réchauffement climatique et pour distribuer 30% des profits à ses salariés, et bien oui, je suis bobo !", déclarait le patron il y a quelques mois, dans la minute hashtag de Tour Hebdo. Ce modèle vertueux est-il une source d’inspiration pour Laurent Abitbol ? Les deux hommes sont aux antipodes du tourisme. Ce qui n’a pas empêché Jean-François Rial d’être la guest-star du dernier congrès Selectour...

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format