Menu
S'identifier
S’inspirer | Ils font avancer le monde

MOB - Cyril Aouizerate


Publié le : 01.06.2018 I Dernière Mise à jour : 01.06.2018
{ element.images.0.titre }}
Cyril Aouizerate I Crédit photo Patricia Oudit

Auteur

  • Patricia Oudit

En 2017, Cyril Aouizerate, l’entrepreneur-philosophe à qui l’on doit Mama Shelter, a lancé MOB, une chaîne de restauration et d’hôtels green. Le premier à Saint-Ouen (93), ce qui, au regard de son engagement, n’est pas innocent.

Son engagement

Depuis toujours, mon obsession est de travailler à la déconstruction des préjugés de nos sociétés. Du Rwanda à la question du Tibet, j’ai toujours essayé d’utiliser mes contacts pour tenter de défendre une vision humaniste sans jamais ignorer les besoins légitimes des peuples à se sentir forts dans leur identité originelle.

Ses outils

Écouter le monde. Anticiper les grandes questions qui taraudent l’humanité en n’hésitant pas à se couper de la folie technologique. Je rappelle souvent à mes équipes que les humains ont réalisé les pyramides d’Égypte, le Louvre, l’électricité, les vols dans l’espace bien avant l’arrivée des mails, d’Internet et de Facebook. Se parler, se toucher, s’écouter, voilà les règles que je crois fondamentales. MOB s’adresse à des hommes et des femmes libres, curieux de l’autre, sans préjugés.

Ses valeurs

Je suis relativement sceptique sur la question du sens des valeurs. Néanmoins, ce qui m’anime repose sur la création d’un mouvement fondé sur la fraternité à travers ma vision de l’altérité. Je veux que mes clients, quelles que soient leurs origines sociales, puissent partager des moments : échanger autour d’un livre dans notre librairie ou autour du potager que nous gérons avec nos voisins, ou encore discuter de la carte 100 % bio qu’a réalisée notre chef. Ce sont des valeurs qui peuvent paraître utopiques mais qui sont en réalité totalement réalistes !

Pourquoi Saint-Ouen ?

Il y a ici, au contraire de l’épuration sociale qui s’est programmée à Paris depuis des années, un tissu associatif et social beaucoup plus mixte, qui produit de la créativité culturelle. C’est un peu le Brooklyn de Paris et je pense que les voyageurs qui ont envie de sentir ce qui se passe dans ce pays peuvent le toucher du doigt ici plus qu’à Paris, où tout est propret, avec une sociologie absolument radicale. Saint-Ouen est mondialement connu en raison des Puces, c’est un point d’ancrage très fort. C’est aussi un musée à ciel ouvert. Or, la culture est le point de ralliement de l’être humain.

Le bénéfice

Les clients chez MOB sont des hôtes. Je ne m’adresse pas à une catégorie, ce sont les gens qui font les lieux, pas l’inverse. Je veux ouvrir mes hôtels aux bus de touristes chinois, indiens, brésiliens. Pour moi, l’hôtellerie est une question philosophique d’honnêteté sur la question des prix, certes, mais surtout la défense d’une hospitalité ouverte et internationale. Mes clients sont membres de notre mouvement et profitent donc de nos visions sur l’alimentation (bio), la culture (nous avons sans aucun doute la plus impressionnante programmation artistique), l’éducation (nous soutenons au sein de MOB une école de mode, Casa 93)… Bref, nos hôtes s’imprègnent de l’idée qu’un autre monde est possible.

Ses projets

Nous allons nous développer calmement, bien loin des logiques de chaînes industrielles et financières. Avec mon ami et partenaire Michel Reybier, nous allons bientôt ouvrir des MOB à Washington, Los Angeles et Londres, avec des versions toujours originales de MOB sous la forme de MOB House, Villa MOB et MOB Hotel. Et, par les prix que nous pratiquons, de 89 à 159 €, continuer à offrir cette mixité sociale. MOB est une vision française de ce que peut être un message universel contemporain autour de la culture et des enjeux de notre monde.

Son credo

Je ne m’interdis rien. J’ai pensé MOB avant tout comme un mouvement, une manière de vivre. À la fois hôtels urbains et monastères laïcs.

« Mon rêve ? Une société où le progrès social serait le critère de notation. Je suis inquiet de voir la France s’éloigner peu à peu de cette philosophie… »

7 md€
Un chiffre

Le nombre d’humains aujourd’hui. Nous étions 2 milliards au début du XXe siècle… Seule la fraternité pourra nous aider à vivre en paix !

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format