Menu
S'identifier
Édito

En vœux-tu, en voilà


Publié le : 11.01.2008 I Dernière Mise à jour : 11.01.2008
{ element.images.0.titre }}
En vœux-tu, en voilà I Crédit photo François-Xavier Izenic

Auteur

  • François-Xavier Izenic

Hier soir, j’étais au cocktail de Nouvel An du Snav. Un inconnu m’interpelle : « j’aime beaucoup ce que vous faites ». « Moi aussi, lui réponds-je, j’aime beaucoup ce que je fais ». Voilà qui, au moins, nous faisait un point commun car la suite de la conversation allait changer de ton. D’ailleurs, quand elle commence par ces mots flagorneurs, cela n’annonce en général rien de bon. J’avais raison d’être inquiet. Le monsieur enchaîne : « mais vous devriez arrêter de parler de ce que vous ne connaissez pas ». Et vlan ! J’encaisse, le reproche est habituel, et je n’y porte même plus attention car, enfin, si l’on devait toujours parler de ce qu’on connaît, Nicolas Sarkozy ne pourrait plus parler des pauvres, Carla Bruni de chanson française, François Hollande du socialisme et Ségolène Royal de la justice en Chine. Mais bon, je me souhaite en cette nouvelle année (pour les vœux, comme pour le reste, on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même) d’écrire enfin sur ce que je connais. Au fond, cela m’arrange, je vais bosser encore moins qu’aujourd’hui ! Travailler moins pour gagner plus, telle est ma devise ! Bref, je formule donc pour cette année 2008 les vœux suivants :

• Que la belle unité qui domine la profession ne puisse jamais être mise en défaut. Les producteurs d’un côté, les distributeurs de l’autre, voilà qui ferait les affaires des compagnies aériennes et des hôteliers, trop contents de diviser pour mieux régner et de pousser à la désintermédiation en toute tranquillité (heureusement, nous en sommes loin !).

• Que les chiffres d’activité donnés par certains TO et réseaux continuent de refléter au plus près la réalité. En la matière, notre secteur est exemplaire.

• Que certains TO et compagnies aériennes n’avouent pas qu’ils font du gras sur les surcharges pétrolières. La surprise serait trop grande.

• Que le Club Med continue de résister à la vente de Jet tours malgré les très nombreuses sollicitations. Une belle preuve de fidélité et de l’utilité jamais démentie de Jet tours au Club Med.

• Que Look Voyages poursuive sur la voie du redressement grâce aux ventes en agences et non aux ventes directes. Franchement, si j’étais eux, avec le produit Lookéa et un site look.fr, je ne m’en priverais pas.

• Que la solide gouvernance familiale de Fram jamais entamée permette de conserver l’indépendance de l’entreprise.

Ah, j’oubliais ! Je souhaite aussi bien du courage (croyez-le ou non, mais c’est sincère) à Jean-Marc Rozé, le nouveau secrétaire général du Snav ! Mais surtout, permettez-moi au nom de toute l’équipe de Tour hebdo de vous souhaiter une très belle année 2008 !

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format