Menu
S'identifier
Voyages d'affaires

Voyage d'affaires : une chute de l'activité comprise entre -63 et -72% en 2020 


Publié le : 22.01.2021 I Dernière Mise à jour : 22.01.2021
{ element.images.0.titre }}
Le secteur des voyages d'affaires et du MICE a été très fortement impacté par la pandémie de Covid-19.  I Crédit photo ©Adobe Stock

Auteur

  • Brice Lahaye

Un baromètre EPSA – IFTM montre les effets catastrophiques de la crise sanitaire sur le voyage d'affaires en 2020. Voici quelques chiffres à retenir. 

Un nouveau baromètre du voyage d’affaires en 2020* a été dévoilé jeudi par EPSA et l'IFTM. Et les résultats ne sont guère rassurants. Ainsi, selon l'étude, l’annulation en série des événements professionnels a entraîné avec elle la diminution des voyages d’affaires qui enregistrent une baisse inédite comprise entre -63 à -72% l'année dernière. 

« L’année 2020 est exceptionnelle à tous les niveaux. La baisse d’activité sans précédent amène une transformation profonde du rapport qu’entretient le voyageur d’affaires avec la notion même de déplacement. Les solutions digitales à sa disposition vont limiter à moyen/long terme la reprise attendue dès 2021 », analyse notamment Christophe Drezet, Associé au sein du cabinet EPSA et expert en Business travel. 

La crise aura en effet complètement bouleversé les politiques des entreprises. 57% des sondés sont par conséquents plus enclins à favoriser la visioconférence par rapport aux déplacements, mais ils privilégieraient de nouveau les déplacements dès que possible. Toujours selon le baromètre, les participants déclarent que la politique voyage de leurs entreprises a évolué pour 76% sur le plan sanitaire et 55% sur le plan économique (restrictions budgétaires). Toutefois, pour 75% des participants, la politique voyage de leurs entreprises n'a pas évolué sur le plan RSE (réduction des émissions de CO2 par exemple).

Une reprise progressive en 2021 

Même constat pour le MICE, avec 80% de baisse de chiffre d’affaires et 90% des employés de la filière en chômage partiel en 2020, selon EPSA. Si une reprise progressive est attendue en 2021, il faudra pour cela que les lieux de congrès et salles de séminaires puissent rouvrir. Les budgets des entreprises pourraient, eux, être longtemps impactés à la baisse. 

Reste tout de même quelques données encourageantes : 57% des participants déclarent être à l'aise à l'idée de reprendre les déplacements à la même fréquence qu'avant la Covid-19 en fonction de la situation sanitaire de la destination. « La reprise sera progressive et repose sur le succès des campagnes de vaccination, qui amèneront aussi le retour de la confiance des voyageurs. Ces mêmes voyageurs auront une conscience environnementale accrue, la décision de voyager sera plus réfléchie et en cela le rôle de l’agence de voyage sera essentiel », estime de son côté Christophe Roth, Directeur des Missions au sein du cabinet EPSA et expert en Business travel.

*Baromètre FCM Travel Solution - EPSA réalisé du 05 octobre au 11 décembre 2020, auprès de 440 voyageurs d'affaires, issus des entreprises du secteur Privé (52%) et Public et assimilé (48%) interrogés en ligne. 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format