Menu
S'identifier
Voyages d'affaires

Portrait-robot du voyageur d'affaires Millenials


Publié le : 27.02.2018 I Dernière Mise à jour : 27.02.2018
{ element.images.0.titre }}
Les voyageurs d'affaires Millenials plébiscitent le "bleisure", des itinéraires mêlant voyage d'affaires et loisirs. I Crédit photo ©Adobe Stock

Auteur

  • Didier Forray

Qui est le voyageur d'affaires Millenials ? Voyage-t-il comme ses prédécesseurs ? Une enquête commandée par Travelport dresse un profil très précis.

1- Des voyageurs d'affaires ultra connectés

Ce n'est pas une surprise mais l'enquête commandée par Travelport met en évidence le phénomène avec des chiffres. Les voyageurs d'affaires Millenials britanniques sont ultra connectés — 27% des Millenials disent réserver leurs déplacements professionnels sur leur smartphone et 23% depuis une tablette, soit près du double de la génération précédente (11% sur smartphone et 12% sur tablette) et le quadruple des baby boomers (6% sur les deux outils). Et 44% des Millenials britanniques considèrent qu'il n'est plus acceptable aujourd'hui de ne pas pouvoir accéder aux informations d'une réservation 24h/24 depuis un appareil mobile, contre seulement 32% pour la génération précédente et 12% pour les Baby Boomers.

D'ailleurs, les Millenials ne quittent pas leur smartphone : ils utilisent en moyenne 18 catégories d'applis différentes, soit environ le double que les baby boomers, qui s'en tiennent à 10. Les réseaux sociaux se taillent la part du lion puisque ces applis sont utilisées par 87% des voyageurs d'affaires Millenials, devant la météo, les applis bancaires et les messageries instantanés (86%), les transports et les guides touristiques (81%).

2- Accros à l'intelligence artificielle

Autre caractéristique des voyageurs d'affaires Millenials britanniques : ils sont 38% à se dire frustrés par les entreprises qui n'utilisent pas de systèmes de personnalisation des recommandations de voyages basés sur les préférences passées. Le fait de devoir refaire tout le process à chaque fois, sans l'appui de l'intelligence artificielle, est vécu comme une perte de temps...

3- Des adeptes du "bleisure"

Les voyageurs d'affaires Millenials sont une large majorité à plébisciter le "bleisure", des itinéraires qui combinent "business" et "leisure". Ils sont ainsi 62% à affirmer prolonger leur déplacement professionnel par quelques jours de vacances qui leur permettront aussi de découvrir la destination. Une vraie rupture par rapport à la génération des baby boomers, qui reste principalement concentrée sur le volet professionnel d'un voyage : seulement 27% d'entre eux prolongent un séjour par quelques jours de loisirs. Les Millenials consacrent d'ailleurs du temps à la préparation de cette extension touristique en privilégiant les guides de voyage en ligne (84%) et les sites d'avis et de vidéos (82%).

4- Besoin de parler à un humain

L'étude relève ce qui pourrait apparaître comme une contradiction : alors que les voyageurs d'affaires Millenials sont scotchés à leurs appareils mobiles, 42% d'entre eux affirment dans le même temps qu'il est regrettable de ne pas pouvoir avoir l'aide d'un agent de voyage humain pendant le processus de réservation. "Les Millenials attendent des solutions qui leur donnent le meilleur des mondes numériques et physiques", souligne Travelport. La revanche des agences ?

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format