Menu
S'identifier
Voyages d'affaires

Où en est American Express dans le voyage d’affaires ?


Publié le : 09.03.2018 I Dernière Mise à jour : 09.03.2018
{ element.images.0.titre }}
Philippe Chérèque, président d’American Express Global Business Travel (GBT), a pris la parole à l’occasion de l’EVP le 7 mars à Paris. I Crédit photo CP

Auteur

  • Céline Perronnet

Le président de la TMC a profité de l’EVP, qui s’est tenu mercredi à Paris, pour faire un point sur l’activité de GBT quatre ans après la création d’une joint-venture avec un consortium d’investisseurs.

American Express Global Business Travel (GBT) est longtemps resté discret sur sa stratégie. En mars 2013, Amex annonçait la création d’une joint-venture portant sur sa division Global Business Travel avec un consortium d’investisseurs emmenés par la banque américaine Certares, le fonds souverain du Qatar (Qatar Investment Authority, via sa filiale Qatar Holding LLC), le fonds américain BlackRock et la banque australienne Macquarie Capital. Objectif : céder la moitié de ses activités de voyage d’affaires.

Qu’en est-il quatre ans plus tard ? "2017 a été une très bonne année. Le nombre de transactions en France a progressé de 12% contre 1,5% pour le marché", a affirmé Philippe Chérèque, président d’American Express Global Business Travel (GBT), à l’occasion de l’EVP qui s’est tenu le 7 mars à Paris.

Après plusieurs années difficiles, le taux de rétention des clients serait aujourd’hui de 98%. "Il y a trois ans, il y avait plus de clients qui quittaient American Express que de clients nouveaux. On a largement inversé la tendance", a-t-il confié.

Une enveloppe de 900 millions de dollars

Preuve de sa bonne santé retrouvée, GBT a gagné récemment deux grands comptes : les groupes GSK pour 144 pays et Disney, dont il vient de terminer l’intégration. La TMC a également mis la main en octobre 2016 sur KDS, l'éditeur de technologie français, spécialisé dans la réservation porte à porte et dans la gestion de notes de frais.

"Cet achat nous permet de nous ouvrir davantage aux PME", selon Philippe Chérèque. Le mois dernier, Amex a également annoncé son intention de mettre la main sur HRG. L’acquisition devrait être finalisée d’ici la fin du deuxième trimestre 2018 sous réserve de l’obtention de la validation des autorités compétentes.

"Nous sommes très complémentaires. HRG est très présent en Allemagne, en Grande-Bretagne et au Canada. C’est une TMC très innovante dans la technologie", a indiqué le président d’American Express Global Business Travel.

Les 900 millions de dollars injectés par ses investisseurs ont également permis à GBT de s’offrir la TMC SMT en Finlande, Barcelo en Espagne et Banks Sadler en Grande-Bretagne. A qui le tour ?

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format