Menu
S'identifier
Voyages d'affaires

Note de frais : qui triche le plus ?


Publié le : 07.06.2018 I Dernière Mise à jour : 07.06.2018
{ element.images.0.titre }}
Les femmes trichent deux fois moins que les hommes au moment de remplir leurs notes de frais. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Didier Forray

La fraude à la note de frais coûte très cher aux entreprises ! Une étude inédite dresse le portrait-robot des voyageurs d'affaires les plus enclins à tricher. Et il y a quelques surprises !

Les salariés de retour d'un voyage d'affaires sont-ils toujours honnêtes au moment de remplir leur note de frais ? Le spécialiste de la gestion de dépenses Chrome River Technologies jette un pavé dans la mare en affirmant que la fraude à la note de frais coûterait plus de 1,9 milliard de dollars pour les seules entreprises américaines.

Quand on sait qu'un salarié français a, en moyenne, une note de frais de 2 322 € au total chaque année, selon une autre étude réalisée par Expensya, il n'y a pas de raison que les entreprises françaises ne soient pas touchées non plus.

Pour évaluer le phénomène, Chrome River Technologies a interrogé 1 200 voyageurs d'affaires aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Australie et les résultats sont surprenants.

Premier enseignement : les jeunes trichent beaucoup plus que les anciens. Au total, 82,9% des fraudes à la note de frais sont le fait de salariés de moins de 44 ans. Autre découverte : les femmes sont nettement plus honnêtes que les hommes. Les hommes ont en effet deux fois plus de chance de se laisser aller à la fraude !

L'étude montre également que plus le salarié est haut placé dans l'entreprise, moins il triche. Ainsi, 58,1% de ceux qui reconnaissent frauder sont des employés, alors que seulement 6,2% du top management confie tricher.

Enfin, sans surprise, Chrome River Technologies souligne que les sociétés qui n'utilisent pas de solution informatique pour le traitement des notes de frais ont 2 fois plus de chance de subir de fraudes de la part de leurs salariés. La société de gestion de dépenses prêche évidemment pour sa paroisse mais ce résultat se comprend aisément : les notes de frais papier sont forcément bien moins faciles à contrôler.

 

 

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format