Menu
S'identifier
Voyages d'affaires

Carlson Wagonlit Travel France : pourquoi les salariés font grève


Publié le : 19.06.2018 I Dernière Mise à jour : 21.06.2018
{ element.images.0.titre }}
L'intersyndicale de Carlson Wagonlit Travel France a lancé un appel à la grève illimitée ce matin. I Crédit photo ©Mikhail Olykainen - Adobe Stock

Auteur

  • Manon Gayet

Après un premier appel au débrayage lundi après-midi, les syndicats représentant les salariés de CWT France appellent désormais à une grève illimitée. Ils dénoncent leurs conditions de travail et de transformation de l’entreprise. Ils ont rencontré la direction ce matin. Décryptage en 3 points.

Des conditions de travail jugées insupportables

Tôt hier matin, un communiqué a été diffusé par l'intersyndicale CGT-FO-CFTC pour appeler à une grève illimitée, "aucune négociation n’[ayant été] engagée par la direction". En effet, les trois syndicats appelaient déjà lundi à un débrayage de 15h à hier matin 8h, via un tract.

Ils dénoncent "la situation de travail des collaborateurs" jugée "insupportable" du fait des grèves Air France et SNCF, mais aussi des outils internes et de "la dégradation générale du fonctionnement de l’entreprise depuis le déploiement de CWT 3.0". En janvier dernier, la direction officialisait la suppression de 74 postes, dont 62 conseillers voyages, sous forme d’une rupture conventionnelle collective, refusée par les syndicats. A présent, 9 salariés sont concernés par une procédure collective de licenciements.

Une rencontre entre les représentants syndicaux et la nouvelle directrice des ressources humaines de CWT France a été organisée ce matin à Paris. "Nous ne connaissons pas la nouvelle DRH, qui nous proposait une conference call. Je préfère la rencontrer en face-à-face", explique Hélène Garnero, déléguée CFTC.

 

Une transformation digitale mal gérée

Le plan de transformation digitale de Carlson Wagonlit Travel France a été présenté aux équipes officiellement en décembre 2016, afin d’ "accélérer la digitalisation et le déploiement de solutions hôtelières intégrés".

Le nom "3.0" vient de l’explication du DG Europe du Sud, Afrique, Moyen-Orient et partenariats de l’époque, Bertrand Mabille : "Le travel rentre dans sa troisième phase de digitalisation. (…) Elle sera dédiée à la transformation de l’expérience client par la technologie." Cette stratégie a été adoptée alors que le volume d’affaires était en baisse. 

 

Des suppressions de postes à répétition

Dès février 2017, les premières annonces de suppressions de postes tombent. Le communiqué envoyé par la direction évoque alors 130 postes affectés (132, dénombrent les syndicats), alors qu’un PSE avait déjà mené à la suppression de 30 postes en juin 2016, suspendue par la suite par la justice.

Un premier mouvement de grève est organisé en avril 2017 par l’intersyndicale CGT-FO-CFTC pour dénoncer les conditions de travail au sein de CWT et l’indemnisation des salariés concernés par le PSE. Tous les sites tricolores sont concernés, tandis que ceux de Nantes et Toulon sont délocalisés en Pologne, en Roumanie, en Espagne ou encore en Inde pour bénéficier d’un coût du travail plus avantageux. Carlson Wagonlit Travel France compte aujourd’hui près de 1 000 employés en France.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format