Menu
S'identifier
Transport

aérien - MH370 : où en est l'enquête deux ans après


Publié le : 09.03.2016 I Dernière Mise à jour : 09.03.2016
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Le Boeing 777-200ER de Malaysia Airlines a disparu le 8 mars 2014 avec à son bord 239 personnes ©wikipedia

La Malaisie a publié un document succinct sur les investigations en cours et l'OACI vient d'ajouter de nouvelles normes sur le suivi des avions.

Comme le demande l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) dans une annexe relative aux accidents d’avion, un rapport d’enquête a été publié par la Malaisie deux ans après le 8 mars 2014, date de la disparition du Boeing 777-200ER de Malaysia Airlines avec à son bord 227 passagers et 12 membres d’équipage.

Le document succinct indique qu’une équipe de 26 enquêteurs (19 Malaysiens ainsi que 7 représentants des BEA australien, chinois, français, indonésien, singapourien, britannique et américain) continuent d’analyser huit sujets relatifs à la disparition en vue d’établir le rapport définitif. Celui-ci sera publié quand l’épave de l’avion sera retrouvée ou les recherches interrompues. Le Premier ministre de la Malaisie, Najib Razak, a, par ailleurs, indiqué que les opérations de recherche devraient se terminer cette année.

Depuis la disparition de l’appareil, une seule information fiable est apparue avec la découverte d’un flaperon du 777 sur les côtes de l’île de La Réunion le 29 juillet 2015, indiquant que l’avion s’est abimé en mer et coupant court aux autres hypothèses. Récemment, deux autres débris ont été retrouvés au Mozambique, mais ils doivent encore être analysés afin de déterminer s'ils proviennent de l'avion qui assurait le vol MH370. Le lieu exact et la cause du crash restent inconnus.

Deux ans pour porter plainte contre une compagnie aérienne

Le deuxième anniversaire est aussi le délai maximal pour porter plainte contre une compagnie aérienne à la suite d'un accident. Aussi, de nombreux proches et parents de victimes ont-ils déposé des recours contre Malaysia Airlines ces derniers jours aux Etats-Unis, en Malaisie, en Chine, en Australie, tandis que d'autres ont accepté des transactions à l'amiable, selon des avocats. Une plainte a aussi été déposée contre Boeing aux Etats-Unis.

Deux ans jour pour jour après la disparition du Boeing 777, l’OACI a annoncé l’adoption de nouvelles normes devant permettre d’éviter de perdre la trace d’avions en difficulté. Ces amendements à la Convention de Chicago doivent entrer en vigueur d’ici 2021. Tous les appareils commerciaux devront être équipés de "dispositifs autonomes de suivi en cas de détresse pouvant transmettre de manière autonome les informations sur la position au moins une fois par minute". Ce qui correspond à une précision de localisation d’une dizaine de km.

De plus, les aéronefs devront être munis "de moyens permettant de récupérer et de rendre disponibles en temps opportun les données des enregistreurs de bord". La durée des enregistrements de conversations dans le poste de pilotage (CVR) sera prolongée à 25 heures (comme les DFDR, enregistreurs de données), afin de couvrir toutes les phases de vol "pour tous les types d’opérations". Ces dispositions jugées "au meilleur rapport coût-efficacité" sont déjà mises en place par certaines compagnies aériennes comme Air France qui prévoit le suivi en temps réel de ses avions dès qu’un paramètre de vol est anormal.

Thierry Vigoureux

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format