Menu
S'identifier
Maritime

Nautisme : l’été a été surprenant, la fin d’année sera plus troublée


Publié le : 03.09.2020 I Dernière Mise à jour : 03.09.2020
{ element.images.0.titre }}
Les Français ont été au rendez-vous de la pratique nautique cet été. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Céline Perronnet

Après une année 2019 en croissance et une saison estivale qui a dépassé les attentes de la filière, l’automne s’annonce plus compliqué.

Les chiffres publiés ce matin par la Fédération des Industries Nautiques (FIN) confirment la progression de la filière française en 2019. Composée de 5 600 entreprises pour 43 700 salariés, l’industrie nautique a réalisé l’an dernier un chiffre d'affaires de 5,3 milliards d'euros, en hausse de 5% par rapport à 2018.

« L’année 2019 est et restera un repère, un cap pour reprendre le chemin de la croissance », affirme Yves Lyon-Caen, président de la FIN. Pourtant, l’année 2020 ne se déroule pas si mal jusque-là. « La saison estivale a été une divine surprise et a dépassé nos attentes », estime Stéphan Constance, vice-président de la FIN.

Le redémarrage de la pratique nautique s’est, en effet, fait très tôt, selon la fédération, dès la levée des contraintes liées au confinement, et les professionnels ont eu à répondre rapidement à une forte demande, essentiellement nationale.

Mais la tendance globalement positive de la période estivale ne permettra toutefois pas aux entreprises de rattraper le retard pris pendant les trois mois d'arrêt de la pratique nautique. La FIN estime ainsi que la filière nautique subira une baisse de l'ordre de 15 à 30 % de son chiffre d'affaires pour 2020 selon les métiers qui sont plus ou moins impactés par la crise.

Et les annulations successives des salons de La Rochelle et de Cannes n’ont pas amélioré les choses puisque 70% des ventes annuelles en France sont réalisées lors des salons nautiques automne - hiver. « La bonne tenue du salon nautique de Paris en décembre devient un enjeu très important. Il serait l’un des seuls salons européens à se tenir cette année », note Yves Lyon-Caen. La décision sur son maintien (ou non) est attendue autour du 5-6 octobre.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format