Menu
S'identifier
Aérien

Quel héritage laisse Niki Lauda au tourisme ?


Publié le : 21.05.2019 I Dernière Mise à jour : 21.05.2019
{ element.images.0.titre }}
En 1979, il créé Lauda Air, l'une des premières compagnies aériennes charter européennes. I Crédit photo Wikipedia

Auteur

  • Didier Forray

L'ancien champion de Formule 1, décédé hier, s'était reconverti dans le transport aérien en créant la compagnie charter Lauda Air puis la low-cost Niki.

L'ancien pilote de Formule 1 autrichien Niki Lauda est décédé hier à 70 ans, à l'hôpital universitaire de Zürich, "paisiblement", selon le communiqué diffusé par ses proches. Cette légende du sport automobile avait survécu à un effroyable accident, en 1976, sur le circuit allemand du Nürburgring. Niki Lauda avait été extrait de sa Ferrari en flammes, grièvement blessé. Six semaines plus tard, il s'alignait sur la ligne de départ du Grand Prix d'Italie et il remportera même un second titre de champion de monde en 1977.

En dehors des circuits, Niki Lauda avait une autre grande passion, l'aviation. Au point que l'ancien pilote de Formule 1, également pilote de ligne, a tour à tour fondé deux compagnies à son nom. En 1979, il crée Lauda Air, l'une des premières compagnies aériennes charter européennes. Un premier coup gagnant puisque Lufthansa s'intéresse à l'affaire et acquiert près de 27% du capital en 1992, via sa filiale Condor. Après plusieurs changements dans l'actionnariat, Austrian Airlines met finalement la main sur la compagnie en 2001, après le départ de Niki Lauda de la direction en 2000. Lauda Air disparaîtra en 2013. En 2004, Niki Lauda lance la low-cost Niki, en rachetant la filiale autrichienne de la compagnie Aero Lloyd, en faillite.

La reprise de Niki par Ryanair

Air Berlin entre dans le capital de Niki en 2004 et la compagnie, fleurissante, fête son millionième passager en 2005. En 2011, Niki Lauda cède l'intégralité de ses parts à Air Berlin. La faillite de la compagnie allemande entraîne la chute de Niki. L'ancien pilote achète alors sa compagnie fin 2017 et la relance sous le nom de Laudamotion. Dans la foulée, il passe un accord avec Ryanair, qui reprend Niki en août 2018. Niki Lauda était toujours propriétaire de Laudamotion Executive, une petite compagnie de jets privés créée en février 2018.

En 1991, Niki Lauda avait pourtant failli mettre fin à sa carrière dans l'aérien, après le crash d'un Boeing 767 de Lauda Air qui devait rallier Bangkok à Vienne. L'appareil s'écrasa un quart d'heure après son décollage, à cause d'une défaillance dans le déploiement des inverseurs de poussée, tuant les 223 passagers et membres d'équipage. "Les gens pensent toujours que le pire moment de ma vie fut l'accident lors du Grand Prix d'Allemagne en 1976 mais ce n'est pas le cas, ce fut le crash de l'un des avions de Lauda Air en 1991", racontait Niki Lauda dans une interview au quotidien britannique The Observer en 2006. Les conclusions du rapport sur l'accident permirent à Boeing et Airbus de mettre en place une nouvelle sécurité à bord de l'ensemble de leurs appareils.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format