Menu
S'identifier
Aérien

Quand les compagnies aériennes régulières se mettent aux jets privés


Publié le : 28.06.2018 I Dernière Mise à jour : 28.06.2018
{ element.images.0.titre }}
Emirates se décline aussi en version privée, avec Emirates Executive. I Crédit photo Emirates

Auteur

  • Didier Forray

L'aviation d'affaires intéresse de plus en plus les grandes compagnies aériennes. En quelques années, le marché a bien décollé !

L'aviation d'affaires donne des ailes aux grandes compagnies aériennes ! La compagnie japonaise ANA annonce les débuts le 2 juillet prochain de sa nouvelle filiale ANA Business Jet, en collaboration avec le groupe japonais Sojitz Corporation. En avril, Qatar Airways a de son côté pris une part minoritaire dans le capital de la compagnie américaine de jets privés JetSuite, propriété de JetBlue.

Et les autres compagnies ne sont pas en reste ! Depuis 2013, Emirates propose Emirates Executive, une offre personnalisée qui permet de transporter jusqu'à 19 passagers à bord d'un A319 entièrement privatisé. Lufthansa a lancé Lufthansa Private Jets en 2005, proposant plus de 1000 destinations à travers le monde. Delta Airlines a pour sa part créé sa filiale affaires dès 1984. La flotte de Delta Private Jets comprend aujourd'hui plus de 70 appareils.

La tendance n'est effectivement pas si nouvelle. A l'origine, l'idée a été lancée dès les années 60 par le fondateur de la Pan Am, Juan Trippe, avec la création de la Pan Am Business Jets Division. Le principe était alors de pouvoir répondre à la demande des entreprises et de proposer des lignes qui ne sont pas exploitées par la compagnie régulière. Un principe toujours d'actualité aujourd'hui !

Des collaborations entre compagnies

La compagnie aérienne japonaise ANA précise d'ailleurs que les jets peuvent être connectés avec les autres liaisons assurées par la compagnie, permettant aux clients de jouer la complémentarité entre les vols. A la clé, des gains de temps importants ! Les passagers peuvent également profiter des salons affaires et de tous les services habituels de la compagnie.

Pour les compagnies régulières qui ne souhaitent pas encore franchir le pas et créer leur propre filiale affaires, une autre solution est largement à l'œuvre : la collaboration avec des compagnies d'affaires. C'est la voie choisie par Singapore Airlines, qui travaille avec la société française Astonjet.

L'entreprise s'enorgueillit de pouvoir proposer des vols vers 5 000 aéroports dans le monde, avec une flotte de 800 avions. Même chose pour Etihad Airways, qui a conclu un partenariat en 2015 avec la société britannique Victor.

Air France a, de son côté, opté pour Wijet : la compagnie britannique propose aux passagers voyageant en Première Classe sur Air France des liaisons entre Paris-CDG et 1 200 aéroports en Europe. Dans l'aérien aussi, small is beautiful !

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format