Menu
S'identifier
Aérien

Quand des hôtesses de l'air et stewards arrondissent leurs fins de mois avec des pourboires


Publié le : 15.01.2019 I Dernière Mise à jour : 15.01.2019
{ element.images.0.titre }}
Depuis le 1er janvier, Frontier Airlines a mis en place un système de pourboire individualisé pour chaque PNC. I Crédit photo Tomás Del Coro / Flickr

Auteur

  • Didier Forray

Les PNC peuvent-ils recevoir un pourboire comme des serveurs dans un restaurant ? La low-cost américaine Frontier Airlines a ouvert la boîte de Pandore.

Dixième compagnie aérienne américaine en nombre de passagers transportés, la low cost Frontier Airlines a trouvé une nouvelle idée pour faire payer un peu plus ses passagers. Après le choix payant du siège, les bagages payants et autres frais ancillaires à toutes les étapes, la compagnie invite désormais ses passagers à gratifier individuellement d'un pourboire ses hôtesses et stewards.

La possibilité de donner un pourboire global avait été lancé en 2016 mais, depuis le 1er janvier, la compagnie propose un système bien plus précis : les passagers qui souhaitent se voir servir un repas à bord (payant évidemment) peuvent désormais ajouter un pourboire qui ira directement au PNC qui les sert et encaisse le paiement. Pour Frontier Airlines, le pourboire est un bon moyen d'augmenter le salaire de ses 2 200 hôtesses et stewards sans avoir à verser quoi que ce soit.

Un risque de dérives en matière de sécurité

La mise en place du pourboire, qui plus est individualisé, marque pourtant un dangereux virage éthique alors que nombre de compagnies aériennes interdisent toujours les pourboires à bord. Il est effectivement largement admis que les PNC doivent veiller à la sécurité de l'ensemble des passagers sans aucune distinction. Or ce nouveau principe pourrait avoir des effets collatéraux pernicieux, comme par exemple un traitement de faveur pour les passagers ayant donné un pourboire.

Certains clients risquent d'ailleurs de se sentir bien obligés de donner quelque chose, de peur justement de subir un mauvais traitement en cas d'absence de pourboire… Et que se passerait-il en cas d'évacuation de la cabine ? Les enfants et les pourboires d'abord ? En exagérant à peine, on peut aussi imaginer que les pilotes fassent eux aussi circuler une corbeille pour garantir un vol sans acrobatie aérienne et un atterrissage en douceur...

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format