Menu
S'identifier
Aérien

Pourquoi Qatar Airways réclame 4,3 milliards d'euros de compensation


Publié le : 23.07.2020 I Dernière Mise à jour : 23.07.2020
{ element.images.0.titre }}
<p>Quatre pays arabes ont d&eacute;cid&eacute;, en 2017, de rompre leurs relations avec le Qatar suite &agrave; un diff&eacute;rend politique.</p> I Crédit photo ©Adobe Stock

Auteur

  • Brice Lahaye

Face au blocus aérien mis en place par les Émirats arabes unis, le Bahreïn, l'Arabie Saoudite et l'Égypte, la compagnie aérienne du Qatar demande des compensations conséquentes.

Le conflit continue. Alors que les Émirats arabes unis, le Bahreïn, l'Arabie Saoudite et l'Égypte ont imposé un blocus aérien, maritime et terrestre contre le Qatar depuis 2017 - impliquant de fait le retrait de Qatar Airways de leurs marchés et l'interdiction de survoler leur espace aérien - la compagnie aérienne a décidé de contre-attaquer.

Qatar Airways a en effet lancé quatre arbitrages internationaux contre ces quatre pays pour obtenir réparation et demande un total d'au moins 5 milliards de dollars américains (environ 4,3 milliards d'euros) de compensation.

« Pendant trois décennies, Qatar Airways a réalisé des investissements considérables dans les quatre pays à l’origine du blocus. Elle a ainsi pu acheminer des centaines de milliers de passagers et transporter des dizaines de milliers de tonnes de fret à destination et en provenance de chacun de ces pays chaque année », explique la compagnie aérienne dans un communiqué.

Une « violation de leurs obligations »

Toujours selon elle, « les avis d'arbitrage indiquent clairement qu'en imposant les mesures contre Qatar Airways, les États bloquants ont violé leurs obligations en vertu des accords, notamment en expropriant et en ne protégeant et ne sécurisant pas les investissements de Qatar Airways »

Les quatre pays arabes avaient décidé, en 2017, de rompre leurs relations avec le Qatar suite à un différend politique, ces derniers l'accusant de « financer le terrorisme » et de soutenir l'Iran. Il y a quelques jours, la Cour de justice internationale - la plus haute juridiction de l'ONU - s'était déjà prononcée en faveur du Qatar à propos de ce blocus, permettant une action prochaine en justice.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format