Menu
S'identifier
Aérien

Pourquoi les compagnies aériennes séparent les familles dans les avions


Publié le : 27.11.2018 I Dernière Mise à jour : 27.11.2018
{ element.images.0.titre }}
"Il est particulièrement important que les adultes et leurs enfants soient assis à côté en cas d'urgence, par exemple une évacuation, une décompression ou des turbulences", assure le Royal Aeronautical Society Flight Operations Group. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Didier Forray

Selon la ministre britannique du numérique, plusieurs compagnies aériennes utilisent un algorithme pour séparer sciemment les familles. Objectif : faire payer aux passagers un supplément pour rester ensemble.

Les compagnies aériennes trichent-elles lors de l'attribution des sièges à bord de leurs appareils ? Face à une commission parlementaire, la ministre britannique du numérique Margot James a assuré que les compagnies aériennes utilisent bel et bien un logiciel "très cynique visant à tromper le public".

Le principe ? Au lieu d'attribuer les sièges les uns à la suite des autres lors d'une réservation, la ministre britannique affirme que certaines compagnies ont recours à un algorithme qui repère les familles et les personnes portant le même nom afin de les positionner volontairement loin les unes des autres. L'objectif est simple : inciter les familles et les personnes souhaitant voyager ensemble à payer le supplément permettant de choisir ses sièges… De quoi augmenter la facture des frais ancillaires !

Ryanair, n°1 en la matière

En la matière, Ryanair semble être la compagnie aérienne qui utilise le plus ce logiciel qualifié "d'exploiteur" par la ministre. Une enquête commanditée l'hiver dernier par la Civil Aviation Authority britannique démontre que 35% des passagers de Ryanair n'ayant pas payé le supplément pour choisir leurs sièges ont finalement voyagé dans des sièges éloignés les uns des autres. Ce pourcentage s'élève à 22% pour Emirates, 18% pour Virgin Atlantic, 16% pour Jet2.com et 15% pour British Airways, Easyjet et Thomas Cook. Selon le quotidien britannique The Independent, Ryanair se défend en affirmant que les sièges sont toujours attribués de façon aléatoire.

Reste que le gouvernement britannique ne va pas en rester là : la question va être soumise au nouveau Centre pour l'éthique des données et l'innovation, tout juste créé. Une législation pourrait alors être adoptée. A voir si les autres pays européens se pencheront à leur tour sur la question…

Une question de sécurité

Le fait de pouvoir voyager ensemble n'est d'ailleurs pas qu'une question de confort et de convivialité. Dans un rapport publié en mai dernier, le Royal Aeronautical Society Flight Operations Group insiste sur le fait que faire payer les passagers pour qu'ils puissent être assis ensemble peut entraver la sécurité à bord.

"Il est particulièrement important que les adultes et leurs enfants soient assis à côté en cas d'urgence, par exemple une évacuation, une décompression ou des turbulences", écrivent les experts. "L'assistance et la supervision d'un adulte revêtent alors une importance primordiale."

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format