Menu
S'identifier
Aérien

Norwegian tente un (dernier) coup de poker pour sauver sa peau


Publié le : 30.01.2019 I Dernière Mise à jour : 30.01.2019
{ element.images.0.titre }}
Le PDG Björn Kjos et le président du conseil d'administration vont investir personnellement 35 millions d'euros dans la compagnie. I Crédit photo Steven Byles / Wikipedia

Auteur

  • Didier Forray

Alors qu'elle enregistre une perte d'exploitation de 390 millions d'euros en 2018, la compagnie low cost norvégienne lance une augmentation de capital de 309 millions d'euros.

Norwegian parviendra-t-elle à sortir du rouge ? Écrasée par une dette estimée à plus de 3 milliards d'euros, la compagnie low cost vient d'annoncer une perte d'exploitation d'environ 390 millions d'euros en 2018. De quoi faire oublier son plan d'économies qui visait à économiser 200 millions d'euros cette année.

Face à l'accumulation de mauvaises nouvelles, la direction de la compagnie norvégienne joue le tout pour le tout en annonçant le lancement d'une augmentation de capital pour un montant d'environ 309 millions d'euros.

Le top management met la main à la poche

La compagnie précise que l'opération est d'ores et déjà pré-souscrite. Le PDG Björn Kjos et le président du conseil d'administration Björn Halvor Kise ont confirmé qu'ils s'engageaient à mettre la main à la poche, à hauteur de 35 millions d'euros au total. "D'autres actionnaires ont exprimé leur soutien à l'augmentation de capital", précise Norwegian, qui donne le nom du milliardaire John Fredriksen, magnat norvégien du pétrole.

L'objectif est de faire face aux engagements financiers et de remettre les comptes à flot en vue de séduire un partenaire d'ici à l'été. "La société est en train de changer son orientation stratégique de la croissance à la rentabilité", lance la compagnie, qui souligne que "des discussions avec des parties se poursuivent à plusieurs niveaux et avec différentes approches" pour "des opérations structurelles".

Une chose est certaine : le 24 janvier dernier, le groupe IAG a décidé de retirer son offre d'achat et de vendre les 4,61% qu'il détenait dans le capital de la compagnie norvégienne, entraînant une chute de 20% de la valeur du titre en bourse. 2019 est l'année de tous les dangers pour Norwegian !

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format