Menu
S'identifier
Aérien

Le transport aérien prépare des mesures anti-coronavirus pour redécoller


Publié le : 20.05.2020 I Dernière Mise à jour : 20.05.2020
{ element.images.0.titre }}
Le transport aérien se prépare à la reprise avec des mesures sanitaires particulières. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Manon Gayet (avec AFP)

L’Iata travaille sur l'élaboration d’un arsenal anti-coronavirus pour permettre aux compagnies aériennes de reprendre progressivement leurs activités.

Elles souffrent de la crise liée au coronavirus depuis plusieurs mois et appellent à la reprise progressive de leurs activités depuis plusieurs semaines. Les compagnies aériennes se préparent à redécoller dans des conditions sanitaires strictes, encadrées par l’Association internationale du transport aérien (Iata). « Une des clés du redémarrage des voyages est un processus de contrôle des passagers qui soit robuste (…), qui redonne confiance » et permette « de convaincre les gouvernements de lever les procédures de fermeture des frontières », assure Alexandre de Juniac, patron de l’Iata, dans un entretien accordé à l’AFP.

Des discussions sont actuellement en cours au niveau de l’Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) et des États « pour essayer d’avoir une approche convergente et harmonisée sur l’ensemble de la planète sur le système de contrôle sanitaire » à mettre en place. Selon Alexandre de Juniac, la négociation devrait aboutir d’ici « à fin mai ». « On est en train de bâtir quelque chose qui soit à la fois sûr et qui permette de faire fonctionner les opérations de manière économiquement viable », ajoute-t-il. La condamnation de sièges est d’ores et déjà écartée.

Mesures sanitaires tous azimuts à l'aéroport et à bord

Déclaration sanitaire à l'arrivée à l'aéroport, contrôle de température, port du masque dans l'aéroport et dans l'avion, distribution de nourriture pré-emballée pour limiter les contacts, désinfection de l'avion, limitation du nombre de bagages cabine ou encore une livraison de bagages accélérée : le secteur mise sur une superposition de mesures conjuguée à des systèmes de filtration de l'air très performants dans les avions pour créer un filet anti-Covid.

La fermeture des frontières et les restrictions de circulation mises en place partout dans le monde pour éviter la propagation du coronavirus ont porté depuis mars un coup d'arrêt au transport aérien. Entre 80 et 90% de la flotte mondiale a été clouée au sol et ce n'est qu'à partir de juin que le trafic redémarrera, d'abord sur les lignes intérieures puis continentales et enfin intercontinentales, selon l'Iata qui estime qu'il ne retrouvera son niveau d'avant-crise qu'en 2023.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format