Menu
S'identifier
Aérien

Le Boeing 737 MAX va reprendre ses vols... mais pas partout


Publié le : 20.11.2020 I Dernière Mise à jour : 20.11.2020
{ element.images.0.titre }}
L'appareil a été immobilisé pendant vingt mois à la suite de deux accidents ayant fait 346 morts en l'espace de cinq mois. I Crédit photo ©Adobe Stock

Auteur

  • Brice Lahaye avec AFP

Si les États-Unis viennent d'autoriser l'appareil à voler de nouveau, la Chine, elle, assure n'avoir aucun calendrier de prévu pour son retour.

Le retour du Boeing 737 MAX se précise. Les Etats-Unis ont autorisé mercredi l'avion à voler de nouveau, après vingt mois d'immobilisation au sol à la suite de deux accidents ayant fait 346 morts en l'espace de cinq mois.

Plusieurs modifications devront néanmoins être effectuées sur les avions avant qu'ils ne puissent être remis en service, a souligné l'Agence de l'aviation américaine (FAA) en annonçant son feu vert. Les pilotes devront aussi suivre une nouvelle formation avant de reprendre les commandes d'un Boeing 737 MAX dans le ciel américain.

En plus des modifications demandées, les compagnies aériennes devront effectuer des travaux de maintenance sur les avions cantonnés au tarmac des aéroports depuis mars 2019. Les 450 appareils stockés chez Boeing devront quant à eux être examinés par un inspecteur de la FAA avant d'être envoyés chez les clients.

Après cette annonce, la compagnie American Airlines a déjà ait savoir qu'elle a prévu des vols fin décembre, entre Miami et New York. Southwest, la société opérant le plus de 737 MAX au monde, n'en réutilisera pas avant le deuxième trimestre 2021.

Pas de retour immédiat dans le ciel mondial

Mais l'appareil, qui était la locomotive des ventes de Boeing avant ses déboires, ne retournera pas dans l'immédiat dans le ciel mondial : les autorités de l'aviation civile d'autres pays ont en effet décidé de procéder à leur propre certification. L'agence canadienne a indiqué mercredi qu'elle devrait « très bientôt » terminer son processus de validation, tandis que l'agence européenne devrait officiellement donner son feu vert fin 2020 ou début 2021.

Au contraire, la Chine, premier pays à avoir cloué au sol les Boeing 737 MAX, a de son côté indiqué vendredi n'avoir « aucun calendrier » pour les autoriser à voler de nouveau, en dépit du feu vert aux Etats-Unis. Le régulateur chinois du transport aérien (CAAC) avait ordonné dès mars 2019 aux compagnies du pays de suspendre les vols de leurs Boeing 737 MAX 8, au lendemain du crash d'un appareil d'Ethiopian Airlines.

Leur utilisation en Chine ne pourra reprendre qu'une fois « les conclusions des enquêtes sur les deux accidents [impliquant des Boeing 737 MAX] établies », a décidé le régulateur chinois, cité par la télévision publique CCTV. Le CAAC pose également comme conditions préalables une formation « complète et efficace » des pilotes, ainsi que des modifications techniques sur les appareils pour garantir la sécurité des vols. Ce qui risque de prendre encore du temps.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format