Menu
S'identifier
Aérien

« IATA Travel Pass » : à quoi sert le dispositif prêt à être testé par les compagnies aériennes ? 


Publié le : 21.01.2021 I Dernière Mise à jour : 21.01.2021
{ element.images.0.titre }}
Avec le IATA Travel Pass, les voyageurs pourront disposer d'informations précises sur les exigences en matière de tests, les lieux où ils peuvent se faire tester ou vacciner.   I Crédit photo ©Adobe Stock

Auteur

  • Brice Lahaye

Les compagnies aériennes Etihad Airways et Emirates ont annoncé le test prochain de la plateforme « IATA Travel Pass ». Objectif : faciliter les voyages en temps de pandémie. 

Annoncé en fin d'année dernière, le « IATA Travel Pass » va être testé pour la première fois par des compagnies aériennes dans les mois à venir. Après une expérimentation par Singapore Airlines, c'est au tour notamment de Etihad Airways et Emirates d'annoncer adopter la plateforme numérique de suivi des tests Covid-19.

Mais en quoi consiste le nouveau dispositif ? Concrètement, les voyageurs pourront disposer d'informations précises sur les exigences en matière de tests, les lieux où ils peuvent se faire tester ou vacciner, et les moyens de transmettre en toute sécurité les informations relatives aux tests aux compagnies aériennes et aux autorités frontalières. 

« Le Travel Pass de l'IATA permet aux passagers d'Emirates de créer un ​"passeport numérique" pour vérifier avant le voyage que leur test ou leur vaccination répond aux exigences de la destination. Ils pourront également partager les certificats de test et de vaccination avec les autorités et les compagnies aériennes afin de faciliter le voyage. Par ailleurs, la nouvelle application permettra aux voyageurs de gérer tous les documents de voyage de manière numérique et transparente, tout au long de leur voyage », explique ainsi Emirates dans un communiqué. 

Protection des données 

Face aux inquiétudes sur la possible utilisation de données privées, l'Association internationale du transport aérien assure sur son site que le « IATA Travel Pass » ne stocke aucune donnée de manière centralisée. « Il relie simplement les entités qui ont besoin de vérification (compagnies aériennes et gouvernements) avec les données de test ou de vaccination lorsque les voyageurs le permettent. Ce dernier point est essentiel. Aucune vérification ne sera transmise à une compagnie aérienne ou à un gouvernement sans l'autorisation du voyageur », précise IATA dans une Foire aux questions. 

Emirates prévoit de mettre en œuvre une première phase de test de la plateforme en avril prochain à Dubaï, tandis qu'Etihad annonce sa mise à disposition pour « certains vols au départ d'Abou Dhabi au cours du premier trimestre 2021 ». De quoi aider à relancer le tourisme plus rapidement ? 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format