Menu
S'identifier
Aérien

Fermeture de lignes, licenciements… South African Airways ne s’en sort (toujours) pas


Publié le : 07.02.2020 I Dernière Mise à jour : 07.02.2020
{ element.images.0.titre }}
South African Airways a décidé de supprimer 90% de ses vols intérieurs pour faire des économies. I Crédit photo ©South African Airways

Auteur

  • Manon Gayet (avec AFP)

La compagnie nationale sud-africaine South African Airways, en très mauvaise posture financière, a annoncé la fermeture définitive de plusieurs lignes hier soir. Voici le détail.

Nouveau coup dur pour South African Airways et ses 5 200 salariés. La compagnie, au bord de la faillite, a décidé de fermer plusieurs lignes internationales et la quasi totalité de ses liaisons afin de réduire ses coûts. L’annonce a été faite par l’administrateur de South African Airways, via un communiqué.

En conséquence, à compter du 29 février prochain, la compagnie fermera huit lignes internationales et régionales : celles vers Hong Kong et Guanzhou, en Chine (deux villes par ailleurs lourdement touchées par la progression rapide du coronavirus), Sao Paulo (Brésil), Munich (Allemagne), Luanda (Angola), Entebbe (Ouganda), Abidjan (Côte-d’Ivoire) via Accra (Ghana) et Ndola (Zambie).

 

1 seule ligne restante en Afrique du Sud

Par ailleurs, trois lignes du réseau intérieur de South African Airways seront également arrêtées (Durban, Port Elizabeth et East London). Seule la liaison Johannesburg-Le Cap sera maintenue. En sortant l’artillerie lourde, l’administrateur espère permettre à la compagnie nationale de renouer avec « la rentabilité ». Des licenciements devraient intervenir dans les prochains mois, l’administrateur les jugeant « nécessaire[s] ».

La semaine dernière, South African Airways avait déjà annulé près d’une centaine de vols, dont une cinquantaine de vols internationaux, pour le mois de février. La deuxième compagnie aérienne d’Afrique traverse d’importantes turbulences financières depuis plusieurs années. Elle n’a ainsi enregistré aucun bénéfice depuis 2011 et vit sous perfusion d’argent public. La preuve, une procédure de sauvegarde de la compagnie a été initiée en décembre par le gouvernement. Ce dernier a versé 2 milliards de rands tandis que des organismes prêteurs ont versé 2 milliards de rands supplémentaires, pour un total avoisinant donc les 249 millions d’euros.

 

Quid des passagers ?

Les voyageurs affectés par la fermeture imminente des liaisons internationales seront intégralement remboursés, les autres se verront proposer des vols sur une autre compagnie, assure-t-on chez South African Airways. La compagnie affirme enfin « ne pas avoir l’intention de faire d’autres changements importants » dans les liaisons qu’elle dessert. Pas sûr que cela suffise à rassurer les passagers…

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format