Menu
S'identifier
Aérien

Aérien : un retour à la normale en... 2024, scénario le plus optimiste


Publié le : 06.11.2020 I Dernière Mise à jour : 06.11.2020
{ element.images.0.titre }}
Pour que le scénario le plus optimiste se réalise, il faudra que la pandémie soit terminée à l'été 2021 ou qu'un vaccin ait été trouvé. I Crédit photo ©Adobe Stock

Auteur

  • Brice Lahaye

L'Organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne, Eurocontrol, a publié ses prévisions de reprise du trafic aérien post-pandémie. Et les perspectives ne sont guère rassurantes.

Les prévisions ont de quoi inquiéter. Selon des nouvelles perspectives d'Eurocontrol sur la reprise du trafic aérien, un retour à la normale ne se fera qu'à partir de 2024, à minima. L'Organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne voit en effet trois scenarii se dessiner. Le premier, le plus optimiste, prévoit ainsi un retour au niveau de 2019 à partir de 2024. Mais pour que cela puisse se concrétiser, il faudra que la pandémie soit terminée à l'été 2021 ou qu'un vaccin ait été trouvé.

Dans les deux autres cas de figure, le retour à la normale du trafic se fera bien plus tardivement. Avec une fin de pandémie d'ici l'été 2022, les niveaux de 2019 ne seraient effectifs qu'en 2026. Pire encore, sans vaccin trouvé, le trafic aérien ne reprendrait normalement qu'en... 2029. L'amélioration de la situation ne dépendra donc que de la mise en place rapide d'un vaccin.

Prendre des mesures cohérentes et conséquentes

« C'est une image catastrophique pour l'aviation et cela montre clairement pourquoi il est si important que les États prennent des mesures cohérentes et conséquentes pour soutenir l’industrie aéronautique et faire en sorte que les passagers se sentent à nouveau en sécurité », commente dans un communiqué Eamonn Brennan, directeur général d'Eurocontrol.

En attendant, les compagnies aériennes doivent faire face à des difficultés impressionnantes. Selon les derniers chiffres publié par IATA, la perte du chiffre d'affaires de ces dernières devrait s'élever à 419 milliards de dollars en 2020. Des dizaines de milliers d'emplois sont également menacés.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format