Menu
S'identifier
Aérien

1 000 incidents par an sont liés à des passagers ivres en vol


Publié le : 09.04.2019 I Dernière Mise à jour : 09.04.2019
{ element.images.0.titre }}
L'EASA a mis en place un mini-site avec une vidéo humoristique qui met notamment en scène "Flying Mojito", un passager hilare et alcoolisé. I Crédit photo DR

Auteur

  • Didier Forray

Chaque mois en Europe, un vol est contraint de se poser d'urgence à cause de passagers perturbateurs. Les autorités européennes et les compagnies passent à l'offensive.

Le saviez-vous ? Toutes les 3 heures en Europe, la sécurité d'un vol est mise en danger par des passagers indisciplinés, voire agressifs envers le personnel de cabine et les autres passagers. Cette statistique marquante est révélée par l'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA), qui ajoute que ces incidents conduisent au moins une fois par mois à un atterrissage d'urgence de l'appareil concerné.

Dernier incident en date : le 18 mars, une bagarre a éclaté entre deux passagers en état d'ébriété à bord d'un vol de Ryanair qui reliait Glasgow à Tenerife.  

Et ces phénomènes ne cessent de prendre de l'ampleur selon l'EASA, qui enregistre une hausse de 34% des perturbations à bord l'an dernier, par rapport à 2017. L'agence rapporte ainsi plus de 1 000 incidents par an liés à des passagers ivres. Pire, selon l'EASA, 72% des incidents se soldent par des agressions physiques. Sans oublier les passagers qui fument dans les toilettes, autre grand classique qui ne se dément pas.

Tolérance zéro à bord

Pour mettre fin à ces perturbations, l'EASA et IATA lancent une campagne de sensibilisation intitulée "Not On My Flight" (pas sur mon vol). "La campagne attire l'attention sur des exemples de comportements indisciplinés et sur les conséquences auxquelles les passagers sont confrontés", explique l'EASA.

Concrètement, l'EASA a mis en place un mini-site à l'adresse www.easa.europa.eu/notonmyflight avec une vidéo humoristique qui met notamment en scène "Flying Mojito", un passager hilare et passablement alcoolisé. Le clip s'amuse d'ailleurs à comparer l'avion à une boîte de nuit, avec un videur qui expulse les perturbateurs qui veulent transformer le Flight Club en Fight Club…

L'agence appelle aussi les compagnies à appliquer une tolérance zéro à bord. Pour l'heure, une vingtaine de compagnies aériennes suivent le mouvement, dont Easyjet, KLM, Norwegian, Ryanair et Wizz Air. En revanche, pas de trace d'Air France, Lufthansa et British Airways dans la liste.

Les juges ont, eux aussi, la main lourde vis à vis des incidents à bord. Le 4 avril, une avocate britannique a été condamnée à 6 mois de prison ferme par un tribunal de Londres pour avoir agressé un steward d'Air India qui refusait de lui servir de l'alcool lors d'un vol entre Mumbai et Londres alors qu'elle était déjà ivre.

Une information dûment relayée par IATA : "C'est bien de voir que les tribunaux prennent la question des passagers indisciplinés au sérieux", commente l'organisation.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format