Menu
S'identifier
Tendances

Les voyages bien-être, une opportunité de capter (aussi) les nouveaux seniors


Publié le : 21.02.2020 I Dernière Mise à jour : 21.02.2020
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo

Auteur

  • Manon Gayet

Prendre soin de soi en voyageant est à la mode. Mais il ne s’agit pas seulement d’une tendance chez les 20-30 ans en quête de déconnexion et de cours de yoga en pleine nature. Ces voyages bien-être intéressent aussi fortement les seniors nouvelle génération.

Comme le rappelle Skift, « il y a 10 ans, au moment de la crise de la cinquantaine, vous auriez acheté une nouvelle voiture, opté pour une nouvelle coupe de cheveux ou développé une nouvelle passion ». Mais ça, c’était il y a 10 ans. Les cinquantenaires d’aujourd’hui sont à la pointe de la technologie et cherchent de (nouveaux) moyens de se ressourcer et de prendre soin d'eux. Le voyage en fait partie.

Et les professionnels du tourisme auraient tort de s’en priver : en 2050, 2,1 milliards de personnes dans le monde seront âgées de 60 ans. Le bien vieillir devient un nouveau champ à explorer pour les enfants du baby-boom et la génération X. Séjours pour préparer la retraite, retraites spirituelles pour trouver un nouvel élan (professionnel ou personnel), voyages pour sortir de l’isolement… Les applications sont multiples.

Des retraites pour (re)donner du sens à sa vie

Pas question ici de thalassothérapies et autres cures mais de voyages pour se (re)découvrir et mieux préparer et accepter le fait de vieillir. Au Canada, le programme Elevation Barn organise des voyages en Norvège, à Bali, et bientôt en Patagonie, à Sydney ou encore à Singapour. Population visée : les top managers de 40 à 50 ans en quête de « clarté sur leur prochain chapitre de vie ». Autrement dit, en recherche d'une nouvelle aventure professionnelle ou en pleine préparation de leur retraite.

Au Mexique, la Modern Elder Academy organise des workshops de 5 à 7 jours en all inclusive, en bord de mer. Âge moyen : 52 ans. Programme de la semaine : apprendre à faire du pain, participer à des soirées de danse, expérimenter la méditation au réveil… et planifier la seconde moitié de sa vie.

Ces voyages se veulent des parenthèses pour souffler et se faire du bien, se recentrer. En France, la jeune entreprise Alma Mundi propose ainsi à tous des séjours de « reconnexion corps-esprit » agrémentés de conférences et d’ateliers pour prendre soin de soi. Le moment de prendre le temps pour faire le point.

Des voyages pour préparer sa retraite

Car passés les 50 ans, certains de vos clients angoissent peut-être à l’idée de cette nouvelle période qui s’amorce doucement, celle de la préparation vers la retraite. Si des ateliers de coaching se développent tous azimuts pour préparer cette nouvelle tranche de vie, des entreprises se positionnent aussi sur le créneau.

En France, c’est le cas de Klésia, groupe paritaire de protection sociale. Il organise des séjours résidentiels pour les futurs et jeunes retraités. L’objectif est de réunir des personnes de la même tranche d’âge (avec les mêmes problématiques) et de leur proposer dans un cadre privilégié des conférences pour la gestion du temps et du budget, « des activités intellectuelles et sportives »

Selon Skift, le voyage pourrait aussi devenir un moyen de marquer cette nouvelle étape importante qu’est la retraite. Après le voyage de fin d’études, le voyage pour célébrer un mariage ou un renouvellement de voeux, place au voyage pour fêter la retraite ! De quoi inspirer les tour-opérateurs ?

Des séjours pour ne pas rester seuls

L’une des problématiques du passage à l’âge senior et à la retraite est l’isolement. Dans l’Hexagone, certains opérateurs se sont ainsi créés pour contrer ce phénomène : Célivacances organise des voyages pour célibataires de 50 ans tandis que Soloways (Vacances Célibataires) propose une sélection de séjours thématiques pour les 45 ans et plus (danse, ski…).

Pour les entreprises du tourisme, miser sur des séjours bien-être spécialement conçus pour les 50 ans et plus permettra à l’avenir de capter une nouvelle clientèle, soucieuse de son bien-être et bien vivre l’après-vie professionnelle. Et pourquoi ne pas miser sur les séjours intergénérationnels ?

Après tout, les générations Y et Z sont aussi en quête de lieux originaux où se ressourcer, où se déconnecter de son smartphone (mais pas trop, Instagram et Tik Tok obligent) pour mieux se reconnecter à la nature et à soi.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format